Faut-il prendre des comprimés d'iode en cas de menace nucléaire ?

123_jodium_tablet_pil_supplement_2022.jpg

news

Les propos menaçants de Poutine sur les armes nucléaires ont été le signal de départ pour beaucoup d'assurer un approvisionnement en comprimés d'iode. Mais cela a-t-il un sens ?

Les pastilles d'iode, à quoi ça sert ?

Des comprimés d'iode sont disponibles gratuitement en pharmacie depuis 2018 pour protéger la population des conséquences d'une catastrophe nucléaire. Dans un tel accident, de l'iode radioactif peut être libéré et pénétrer dans l'organisme par le système respiratoire ou par des aliments contaminés. La glande thyroïde stocke l'iode jusqu'à ce qu'elle en soit saturée, ce qui signifie que vous êtes irradié. Cela augmente considérablement le risque de cancer et d'autres maladies.
Si vous prenez de l'iode stable, ou non radioactif, au bon moment, vous vous assurez que la glande thyroïde est déjà saturée et n'absorbera donc pas d'iode radioactif.

Toutefois, les comprimés d'iode ne protègent pas contre d'autres substances radioactives également nocives, comme le césium ou le strontium. Il reste donc nécessaire de s'abriter rapidement et d'éviter de contaminer l'air de la maison. De cette façon, vous évitez le risque d'irradiation et de contamination.

Voir aussi l'article : Nucléaire : 10 questions sur les comprimés d'iode

Pour qui ?

Plus vous êtes jeune, plus le risque de développer un cancer de la thyroïde dû à l'iode radioactif est élevé. C'est pourquoi les comprimés d'iode sont recommandés pour les enfants et les adolescents jusqu'à l'âge de 18 ans. Les comprimés d'iode sont également recommandés aux femmes enceintes et allaitantes.

Comme le risque de cancer de la thyroïde diminue avec l'âge, il est préférable que les personnes de plus de 40 ans ne prennent pas de comprimés d'iode. De plus, à cet âge, la glande thyroïde est souvent quelque peu perturbée, ce qui augmente le risque d'effets secondaires. Les comprimés d'iode ne sont utiles pour ce groupe cible que si vous êtes exposé à de très fortes doses de radiations radioactives.

Voir aussi l'article : Savez-vous quoi faire en cas d'accident nucléaire ?

À quel moment prendre un comprimé d'iode ?

Si vous prenez un comprimé d'iode trop tôt, l'effet protecteur peut être insuffisant. Le prendre trop tard (plus de 48 heures après la fin de l'exposition) peut même être nocif, car la dose reçue par la glande thyroïde augmente.

Les comprimés d'iode ne doivent donc être pris que si les autorités le recommandent explicitement. Si vous ne voulez pas manquer l'information, vous pouvez vous inscrire à Be-Alert. En cas de menace grave, vous serez informé par SMS.

Voir aussi l'article : Radon : votre maison est-elle à risque ?

Où et comment se procurer des pastilles d'iode ?

  • Vérifiez d'abord si vous avez encore des comprimés d'iode chez vous et s'ils sont encore utilisables. L'iodure de potassium est une substance très stable qui reste active pendant des années. Les comprimés distribués en 2011 restent encore efficaces 10 à 15 ans après la date de production.
  • Apportez votre carte d'identité à votre pharmacien.
  • Le pharmacien fournira gratuitement une boîte de comprimés pour quatre membres de la famille. Vous recevrez également une brochure d'information.
  • Conservez les comprimés d'iode dans leur emballage d'origine, à température ambiante (entre 15° et 25°), au sec, à l'abri de la lumière et hors de portée des jeunes enfants.

Sources :
fanc.fgov.be
nucleairrisico.be
gezondheidenwetenschap.be

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: mars 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram