40 semaines de grossesse

dossier

C’est la semaine de votre date d’accouchement. Mais seulement 5 % des enfants naissent à la date présumée. Dans tous les cas, bébé est là dans les deux semaines maximum!

Ce n’est pas la mère mais le bébé qui décide quand c’est le moment: il sécrète l’hormone du stress, le fameux cortisol. Sous l’influence du cortisol, les contractions se déclenchent et le travail commence.

Voir aussi l'article : Contractions : les différents types et comment les reconnaître

Maman pendant la 40e semaine de grossesse

Bien que le poids de grossesse diffère pour de nombreuses femmes, la femme enceinte moyenne prend entre 12 et 16 kg à 40 semaines de grossesse. Cette prise de poids inclut le poids du bébé (environ 3,5 kg), du placenta (environ 650 g) et du liquide amniotique (environ 800 g).

  • Votre utérus est maintenant mille fois plus gros que lorsque vous êtes tombée enceinte. Et vos seins sont deux à trois fois plus gros qu’avant votre grossesse. Chaque sein pèse maintenant environ un demi-kg de plus.
  • Ne vous inquiétez pas si le travail n’a pas commencé après 40 semaines. Vous êtes dans les temps jusqu’à 42 semaines. Essayez de vous détendre et profitez des derniers jours pour vous faire plaisir. Une fois votre bébé né, vous devrez être disponible 24 heures sur 24.
  • L’accouchement commence par la dilatation du col de l’utérus. Cela signifie que la sortie utérine doit être complètement ouverte. Ce processus s’accompagne de contractions de dilatation. Ce n’est que lorsque celles-ci se déclenchent que le travail commence réellement. La sage-femme ou le gynécologue pourra évaluer la progression de la dilatation. Grâce aux contractions de dilatation de plus en plus fortes, le col de l’utérus, qui est maintenant devenu mou, s’efface complètement et l’ouverture est complète. Cette ouverture est exprimée en centimètres, et l’on parle de dilatation complète à 10 cm. À partir de ce moment, les prochaines contractions vous permettront d’aider votre bébé à naitre. Chaque femme éprouve les contractions différemment.

Voir aussi l'article : Témoignage | "J'ai fait une grave dépression post-partum, jusqu'à la psychose"

  • Pendant le travail, les massages effectués par le partenaire ou la sage-femme peuvent contribuer à la relaxation et aider à faire face à la douleur pendant les contractions. Le massage transmet également un message doux et attentionné. Lorsque le partenaire est activement impliqué dans l’accompagnement pendant les phases difficiles, cela renforce le lien mutuel et l’expérience commune de la naissance. Si vous n’avez pas envie qu’on vous touche, ne vous inquiétez pas. C’est tout à fait normal et seule vous sentez ce dont vous avez besoin dans ce moment si intense.
  • Après avoir accouché, il est normal que vous perdiez du sang pendant encore quelques semaines. Dans le jargon médical, ces saignements sont appelés lochies. Ils peuvent durer 4 à 8 semaines, selon que vous allaitiez ou non. Ce ne sont pas des menstruations mais bien du sang, provenant de la muqueuse et des déchets de l’utérus qui se remet lentement de la grossesse.
  • Pendant la grossesse et après l’accouchement, votre corps change considérablement. Parfois, cela s’accompagne d’inconfort et ce moment peut se vivre plus ou moins facilement. En théorie, votre corps a besoin d’environ 6 à 8 semaines pour « se remettre ». Certaines affections apparues pendant la grossesse, comme les hémorroïdes, peuvent ne pas disparaitre immédiatement. D’autres maux de grossesse comme la rétention d’eau peuvent même s’intensifier peu de temps après l’accouchement.
  • De nombreuses mères se sentent irritables après la naissance de leur bébé. Des moments de bonheur intense alternent avec des moments de tristesse. Ces fluctuations émotionnelles peuvent durer plusieurs heures, mais parfois aussi plusieurs jours. Habituellement, vers le troisième jour, vous rencontrez des crises de pleurs inexplicables: les larmes coulent sans raison apparente. Ces sentiments peuvent aussi ne survenir qu’à votre retour à la maison. Il est important de savoir que c’est tout à fait normal. Un baby blues ou dépression post-partum se traite et se soigne assez rapidement, si il est pris en charge à temps. N’attendez pas que les choses passent toutes seules. Parlez, demandez de l’aide, confiez-vous. C’est le meilleur moyen d’aller mieux!
  • La sage-femme que vous avez déjà rencontrée pendant la grossesse est la personne idéale pour vous suivre après l’accouchement. Vous étiez suivie par votre gynécologue? Vous pouvez tout à fait avoir recours à une sage-femme maintenant. Après un court séjour à l’hôpital, il est recommandé d’avoir la visite d’une sage-femme à domicile dans les 24 heures. Celle-ci prendra en charge la mère et son bébé, réalisera des soins comme le retrait des agrafes en cas de césarienne, ou le test de Guthrie pour bébé par exemple. Elle vérifiera la bonne cicatrisation des sutures éventuelles (épisiotomie, césarienne…) et donnera des conseils en matière d’allaitement, de soins aux bébé, etc. Dans le suivi postnatal, une bonne communication et coopération de la sage-femme avec le médecin généraliste et/ou le gynécologue est très importante. Ces derniers pourront vous prescrire une nouvelle contraception, ainsi que les séances de rééducation postnatale.

Voir aussi l'article : Tout sur l'œdème et la rétention d'eau pendant la grossesse

123_m_mama_baby_geboorte.jpg

Votre bébé pendant la semaine 40

    Votre bébé mesure maintenant environ 50 centimètres de long et pèse entre 3 kg et 3,5 kg. Les garçons sont souvent un peu plus grands que les filles. 15 % du poids corporel est constitué de graisse, qui permet à bébé de maintenir sa température en dehors du ventre de sa mère.

    S’il ne s’agit pas de votre première grossesse, le bébé n’est peut-être pas encore descendu dans le bassin. Pour une première grossesse, bébé amorce sa descente vers 36-37 semaines d’aménorrhée.

    auteur : Amélie Micoud - journaliste santé

    Dernière mise à jour: octobre 2022
    Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

    Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

    vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
    Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
    volgopfacebook

    volgopinstagram