AVC précoce : quel est le groupe sanguin le plus à risque ?

getty_bloed_bloedgroep_2022.jpg

© Getty

news

Une méta-analyse a mis en évidence une différence significative des risques de faire un AVC précoce - avant 60 ans - selon son groupe sanguin.

Dans l’espoir d’en savoir un peu plus sur les causes de l’accident vasculaire cérébral précoce – bien moins étudié que l’AVC tardif (soit après 60 ans), des chercheurs de la faculté de médecine de l'Université du Maryland, aux Etats-Unis, ont analysé 48 études sur la génétique et l’AVC ischémique. Pour rappel, l’AVC ischémique survient lorsqu’un caillot bouche le flux sanguin du cerveau.

Voir aussi l'article : Accident vasculaire cérébral (AVC) : causes, symptômes et traitement

Plus ou moins à risque d’AVC selon son groupe sanguin

Les études sélectionnées incluaient 17.000 patients victimes d'AVC et près de 600.000 personnes n’ayant jamais subi d'AVC. Les chercheurs sont parvenus à identifier les variantes génétiques associées à un AVC et ont trouvé un lien entre un AVC précoce – survenant avant l'âge de 60 ans – et une partie du gène qui détermine si un groupe sanguin est A, AB, B ou O.

Résultat :
  • Les personnes de groupe sanguin A avaient un risque 18% plus élevé d'avoir un AVC précoce que les personnes d'autres groupes sanguins. Mais cette association disparait pour les AVC tardifs.
  • Les personnes de groupe sanguin O avaient un risque 12% inférieur.

Voir aussi l'article : AVC : quels facteurs de risque entre 18 et 55 ans ?

Prévenir le risque d’AVC chez une population jeune

Ce lien entre l’AVC précoce et le groupe sanguin A n’est pas encore bien compris. L’hypothèse privilégiée est le risque plus important de formation de caillots sanguins pour les personnes du groupe A. "Nous ne savons toujours pas pourquoi le groupe sanguin A conférerait un risque plus élevé, mais cela a probablement quelque chose à voir avec des facteurs de coagulation du sang comme les plaquettes et les cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins ainsi que d'autres protéines circulantes, qui jouent toutes un rôle dans le développement des caillots sanguins », a déclaré le Dr Kitter, co-auteur principal de l’étude, dans un communiqué (voir sources).

De précédents travaux avaient aussi démontré une augmentation de risques cardiovasculaires selon le groupe sanguin, et entre autres que les personnes non O, en particulier celles du groupe A, auraient tendance à présenter un taux de cholestérol plus élevé. Or, un taux de « mauvais » cholestérol (LDL) trop élevé constitue un des principaux facteurs de risque d’AVC. 

Voir aussi l'article : Risque cardiovasculaire : quel est votre groupe sanguin ?

"Cette étude soulève une question importante qui nécessite une enquête plus approfondie sur la façon dont notre groupe sanguin génétiquement prédéterminé peut jouer un rôle dans le risque d'AVC précoce", s’accordent des professeurs de l’Université du Maryland, dans le même communiqué. "Cela souligne le besoin urgent de trouver de nouvelles façons de prévenir ces événements potentiellement dévastateurs chez les jeunes adultes."

Voir aussi l'article : De plus en plus de jeunes touchés par un AVC

Sources :
neurology.org
www.eurekalert.org

auteur : Amélie Micoud - journaliste santé

Dernière mise à jour: décembre 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram