AVC : pourquoi il faut faire très attention à ses gencives

13-mond-tanden-tandarts-9-21.jpg

news Les personnes présentant une maladie des gencives (gingivite ou parodontite) s’exposent à un risque accru de souffrir d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Il est donc vraiment important, pour cette raison comme pour d'autres, de faire très attention à la santé de ses gencives, en termes de prévention et de traitement.

Le lien entre l’état de santé des gencives et les maladies cardiovasculaires fait l'objet de nombreuses recherches. L’inflammation chronique des gencives, caractéristique de la gingivite et de la parodontite, exerce une influence à distance sur les vaisseaux sanguins, avec un processus d’altération (athérosclérose). Qu’en est-il de l’association avec l’accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Un rétrécissement des artères du cerveau

Une équipe américaine (université de Caroline du Sud) a d’abord examiné les dossiers médicaux d’une population de seniors et de personnes âgées ayant ou non subi un AVC. Il s’avère que l’AVC ischémique (infarctus cérébral par obstruction d’une artère) est deux fois plus fréquent en cas de maladie des gencives.

Les chercheurs ont ensuite procédé sur un groupe d’un millier de seniors sans antécédent d’AVC. Ils observent qu’une inflammation des gencives est associée à un risque deux fois plus élevé de présenter un rétrécissement artériel cérébral, en raison de la présence de plaques d’athérome (qui « bouchent » le vaisseau).

Il est donc logique de penser que le soin apporté à ses gencives (prévention et traitement) constitue une mesure de prévention importante face à l’AVC. Sachant que d’autres facteurs de risque doivent être contrôlés de près, et en particulier l’hypertension artérielle.

Voir aussi l'article : Gingivite et parodontite : causes, symptômes et traitement

Source: American Stroke Association (www.stroke.org)

Dernière mise à jour: août 2021
Comment faire vite et bien le plein de vitamine D? Comment faire vite et bien le plein de vitamine D?
Vista-life pharma

C’est en hiver et au printemps que notre vitamine D est au plus bas. Découvrez comment la garder au top pour profiter de ses bienfaits.

En savoir plus
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram