Éruption cutanée après une après-midi au jardin, une allergie à l’herbe ?

dossier Votre enfant présente des démangeaisons, des rougeurs ou une éruption cutanée après avoir joué au jardin ? L’apparition de ces symptômes après un contact avec de l’herbe ou des plantes peut être dû à une allergie aux pollens, à des plantes irritantes, au soleil… 

Symptômes d’une éruption cutanée causée par le contact avec l’herbe

Getty_huid_allergie_2024.jpg

© Getty Images

Les symptômes peuvent apparaître dans les heures voire les jours qui suivent le contact avec les graminées ou les plantes incriminées. Ils se caractérisent par des rougeurs, des démangeaisons et des gonflements sur les zones qui y ont été exposées. Il s’agit généralement des pieds, des jambes et des bras.

Dans les cas plus graves, des cloques ou des suintements peuvent survenir. Ceux-ci peuvent nécessiter des soins médicaux immédiats.

Facteurs irritants ou allergisants au jardin

Les éruptions cutanées qui apparaissent après un contact avec l’herbe sont soit d’origine allergique, soit la conséquence d’un contact avec une substance toxique pour la peau.

Allergie aux pollens

Les personnes qui souffrent du rhume des foins peuvent également présenter des symptômes cutanés tels que de l’eczéma ou de l’urticaire. Tout comme les muqueuses des yeux et du nez, la peau qui entre en contact avec les pollens peut réagir. Il peut s’agir de n’importe quel type de pollen qui s’est répandu dans l’herbe ou des pollens d’herbacées tels que l’oseille, le plantain, l’armoise et les graminées. Ce phénomène est toutefois rare et touche surtout les personnes très allergiques.

Les premiers symptômes sont des démangeaisons et éventuellement des plaques rouges ou des éruptions sur la peau. Celles-ci ressemblent plus à des zébrures qu'à des boutons. Leurs bords sont clairement définis. La surface de la peau est gonflée.

Voir aussi l'article : 24 conseils pour lutter contre le rhume des foins

Engrais et pesticides

Certains engrais et pesticides utilisés pour booster la croissance des pelouses peuvent provoquer une dermatite de contact irritante. Par exemple, le sulfate de fer utilisé pour combattre la mousse des pelouses est irritant pour les yeux, le système respiratoire et la peau.

Substances chimiques dans les plantes

Certaines plantes sont connues pour le pouvoir urticant ou irritant de leurs feuilles ou de leur sève : les orties, les sumacs… Mais d’autres, en apparence inoffensives, peuvent également contenir des substances chimiques responsables d’irritation ou d’allergie lorsqu’elles sont coupées ou sous l’effet des rayons du soleil et de l’humidité. Il s’agit du lierre, du fenouil sauvage, de la berce, de la digitale, des pissenlits, du figuier, des jacinthes, des tulipes, de l’armoise, de l’ambroisie, des dahlias, du tournesol, du bouton d’or, des thuyas, de l’euphorbe... 

Les plantes de la famille des ombellifères ou apiacées sont responsables de la dermite des prés (phytophotodermatose). Il s’agit d’une éruption cutanée provoquée par des plantes aux propriétés phototoxiques ou photoallergiques. Lorsque la substance chimique présente sur la feuille ou dans la sève se dépose sur la peau, une réaction peut se produire sous les rayonnements du soleil en présence d’humidité (transpiration, rosée, eau de baignade). La dermite des prés est due le plus souvent à la présence de furocoumarines dans la plante (panais, fenouil, liseron, cumin, persil, céleri…) qui au contact du soleil et de l’eau deviennent toxiques. Elle se caractérise par des lésions cutanées irritantes, voire des brûlures plus ou moins graves. Elles apparaissent jusqu’à 72 heures après l'exposition. Une pelouse fraîchement tondue constitue un risque.

Soleil 

Chaleur, soleil et transpiration (ou la combinaison de plusieurs de ces facteurs) peuvent favoriser les éruptions cutanées. 

Le soleil, lui-même, peut provoquer des réactions cutanées. C’est ce qu’on appelle la lucite estivale. Elle se manifeste principalement lors des premières expositions au printemps. Le système immunitaire réagit anormalement aux rayons UV et provoque des éruptions cutanées, des démangeaisons, des plaques rouges ou des boutons. 

Certains médicaments sont également photosensibilisants, c'est le cas des antibiotiques et de certains anti-inflammatoires comme l'ibuprofène . Même une exposition minime au soleil peut alors causer de sévères éruptions cutanées ou un grave coup de soleil (cloques).

Voir aussi l'article : Allergie au soleil : causes, symptômes, traitements

Peau sensible

Les bébés et les enfants sont particulièrement susceptibles de souffrir d'éruptions cutanées à cause de l'herbe, car leur peau est plus perméable et plus sensible que celles des adultes. Les enfants souffrant d'eczéma peuvent voir leur état s'aggraver au contact de l'herbe. 

Voir aussi l'article : Peau sèche et eczéma chez le bébé et l'enfant

Que faire en cas d’éruption cutanée causée par l’herbe et les plantes ?

Si vous souffrez d’une éruption cutanée inexpliquée ou que les symptômes se sont déclarés après un séjour au jardin, consultez votre médecin traitant ou votre dermatologue. Il pourra en identifier l’origine.

Une éruption qui revient sans cesse peut être liée au rhume des foins, plutôt qu'à une exposition temporaire à une plante toxique ou au soleil. 

  • Si vous avez été en contact avec une plante dont vous connaissez les risques de toxicité, lavez-vous la zone touchée avec de l’eau savonneuse. Changez de vêtements.
  • En cas de brûlure : Le plus souvent, le traitement à appliquer localement est à base de cortisone et comprend aussi un antiseptique local afin d'éviter toute surinfection.
  • En cas d’allergie : votre médecin vous prescrira probablement des antihistaminiques pour traiter l’ensemble des symptômes d'allergies saisonnières ou une crème antihistaminique à appliquer localement sur la zone touchée.

Sources

https://sante.gouv.fr

https://www.healthline.com

https://www.sciencedirect.com

https://www.sfdermato.org

https://www.revmed.ch

https://www.aaaai.org

https://www.sfmu.org

auteur : Olivia Regout - journaliste santé

Dernière mise à jour: juin 2024

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram