ad

Que faire si l'orgasme ne vient pas ?

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 8107 visites
koppeltje-roodkus-170_400_05.jpg

news Quelques conseils pour que l'anorgasmie ne devienne pas une fatalité et surtout qu'elle ne dégrade pas votre vie de couple.

Une vie sexuelle épanouie ne passe pas nécessairement par la case orgasme. Au sein d'un couple, il est avant tout primordial d'éprouver du plaisir à être ensemble, à se caresser, à s'aimer, à faire l'amour.

Forcément, les relations sexuelles atteindront une intensité supérieure s'il y a de la jouissance chez les deux partenaires et si l'un et l'autre atteignent l'orgasme, la plénitude en soi. Mais ce n'est pas impératif. De plus, il n'est pas essentiel de ressentir un orgasme lors de chaque rapport sexuel, ni que les deux partenaires atteignent le septième ciel au même moment. Les caresses, la stimulation clitoridienne ou vaginale, ou d'autres jeux sexuels sans pénétration, peuvent donner à la femme des orgasmes intenses.

Si elle parvient à l'orgasme en se caressant devant son partenaire, elle ne doit pas hésiter : il en sera ravi et à son tour tout excité. Si vous préférez le faire à l'abri de son regard, n'hésitez pas à le lui confier. L'important, dans tous les cas, c'est de dialoguer.

Le stress, un élément très perturbateur

Si votre partenaire parvient avec des caresses à vous faire jouir, ne culpabilisez pas. Il en retira un plaisir personnel et vous pourrez faire de même pour lui. Vous vous sentirez plus libre et il n'est pas rare d'observer, dans ce cas, que la femme atteint un orgasme d'une autre manière par la suite, via un autre stimulus.

Il est important de savoir si l'anorgasmie n'est pas liée à une phobie, à un trouble psychologique, au stress de la vie quotidienne... L'arrivée d'un bébé, des ennuis professionnels, des tracas administratifs, des soucis familiaux peuvent avoir raison de la libido. Certains médicaments peuvent jouer un rôle, tout comme des modifications hormonales ou encore le moment du cycle menstruel.

Si c'est la pénétration qui vous bloque, envisagez pendant quelque temps des relations sexuelles sans pénétration, puis revenez-y progressivement, en douceur, sans cesser pour autant d'avoir de l'intimité durant cette période.


publié le : 21/09/2011 , mis à jour le 22/01/2013
ad
pub