ad

Notre mémoire change à cause d’Internet

Dernière mise à jour: juin 2013 | 4891 visites
man-Depres-stress-comp-170_400_06.jpg

news La manière dont nous mémorisons les informations a sensiblement évolué depuis l’apparition, et la généralisation, d’Internet. En fait, le cerveau « stocke » moins d’informations, mais sait mieux comment les retrouver.

Comme l’explique le Pr Daniel Wegner, psychologue à l’université américaine de Harvard, notre mémoire devient de plus en plus « transactive », c’est-à-dire qu’elle s’appuie davantage qu’auparavant sur des sources externes d’informations. Au sein d'un groupe, cette mémoire repose sur la somme des informations détenues par le collectif, et auxquelles chaque membre peut accéder. Avec la popularisation d’Internet, utilisé de manière systématique et quotidienne, ce mécanisme prend une ampleur remarquable.

Plusieurs expériences conduites sur des panels de volontaires montrent ainsi, pour citer deux exemples, que les participants se souviendront moins des informations qui leur sont communiquées s’ils s’attendent à y avoir accès facilement plus tard (autrement dit, l’outil « moteur de recherche »), ou se rappellent mieux des endroits où l’information a été stockée que de l’information elle-même (autrement dit, l’outil « favoris »).

Dès lors, concluent ces spécialistes, « nous mémorisons moins, ou en tout cas différemment, lorsque nous savons que les informations sont disponibles et que nous y aurons accès sans problème ultérieurement. Notre mémoire s’adapte donc à la technologie, et Internet contribue au développement de cette mémoire transactive ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub