Nouveau-nés : attention au manque de vitamine D

Dernière mise à jour: février 2016 | 5270 visites
pasgeboren-170_400-04.jpg

news Une carence en vitamine D à la naissance s’accompagne d’un risque accru d’infections respiratoires – en particulier la bronchiolite - au cours de la petite enfance.

Les conclusions de cette étude, réalisée par une équipe du Massachusetts General Hospital (Etats-Unis), reposent sur le suivi d’un millier d’enfants depuis la naissance jusqu’à l’âge de 5 ans, avec prélèvements sanguins, questionnaires à remplir par la maman, évaluation des épisodes de respiration sifflante, diagnostics d’asthme…

Résultat : les enfants qui présentaient à la naissance des taux peu élevés de vitamine D ont par la suite développé deux fois plus souvent des infections respiratoires, en particulier la bronchiolite. Les épisodes de respiration sifflante étaient eux aussi beaucoup plus nombreux. Par contre, aucune différence n’a été observée en ce qui concerne l’asthme.

Des données récentes avaient déjà suggéré que la vitamine D jouait un rôle important pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Et il s’est avéré que les enfants de mères qui avaient pris des suppléments de vitamine D durant la grossesse étaient moins affectés par les troubles respiratoires. Rappelons que la vitamine D est naturellement produite par notre organisme en réaction à la lumière du soleil, sachant que des taux satisfaisants peuvent être difficiles à atteindre en hiver. Par ailleurs, le lait maternel en contient relativement peu.

Source: Pediatrics (http://pediatrics.aappublic)
publié le : 06/05/2011 , mis à jour le 10/02/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci