Anesthésie locale : un effet très curieux

Dernière mise à jour: décembre 2014

news L’anesthésie locorégionale perturberait l’activité cérébrale et modifierait la manière de percevoir son propre corps, selon des travaux conduits à l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Les chercheurs indiquent que ces résultats pourraient permettre à terme de recourir aux techniques d’anesthésie dans le cadre de la prise en charge des douleurs fantômes ressenties par les patients amputés d'un membre.

Les scientifiques ont constitué un groupe d’une vingtaine de personnes, soumises à une anesthésie régionale pour être opérées d’un bras. Ils leur ont notamment montré des images en trois dimensions de mains droites et de mains gauches, sous des angles différents. Le constat est étonnant. Ces patients ont en effet exprimé « des sensations illusoires » à la vue de leur propre bras, comme une impression de gonflement, une altération de la taille ou une modification de la forme.

Un autre élément a été observé : ces personnes ont mis beaucoup plus de temps que les « non anesthésiées » à reconnaître une main droite d’une main gauche, en commettant nettement plus d’erreurs d’identification.

Les auteurs de cette expérience cherchent à présent à déterminer les régions cérébrales impliquées dans ce phénomène. Avec comme objectif, notamment, de mettre au point des techniques d’anesthésie nouvelles pour diminuer, voire supprimer, les douleurs fantômes.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram