Transformer les cellules cancéreuses malignes en tumeur bénigne

Dernière mise à jour: mars 2011

news De très nombreuses recherches s’attèlent à mieux comprendre – et à terme à maîtriser – les mécanismes par lesquels les cellules cancéreuses se multiplient à l’infini. Une équipe de l’Université de Montréal (Canada) vient de réaliser un pas important, qui permet d’envisager qu’un jour, on puisse transformer les cellules malignes et tumeur bénigne.

Les chercheurs du département de biochimique de l’Université de Montréal ont mis en évidence le rôle crucial joué par une molécule, baptisée PML, qui limite en fait le nombre de divisions des cellules cancéreuses. « Nous avons découvert que les cellules cancéreuses bénignes produisent une grande quantité de PML, ce qui les maintient dans un état de dormance, de sénescence : elles ne peuvent plus se reproduire », explique les scientifiques canadiens, cité par nos confrères de Medicms.
« Les cellules cancéreuses malignes, pour leur part, ne fabriquent pas cette molécule, ou ne l’organisent pas en structures, ce qui les conduit à proliférer de manière incontrôlable.»

Ces travaux dégagent des perspectives prometteuses, avec comme finalité de parvenir à mettre au point des thérapies qui permettent de transformer les cellules malignes et cellules tumorales bénignes. Ces résultats, publiés dans la revue Genes and Development, ouvre aussi la voie au développement d’un test permettant de prédire si une tumeur évoluera ou non vers la malignité.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram