Dépression : les oméga-3 utiles, mais pas pour tout le monde

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 8454 visites
omega3-vis.jpg

news Acides gras essentiels, les oméga-3 sont indispensables au fonctionnement de l’organisme humain… qui ne peut cependant pas les fabriquer lui-même. Des aliments riches en oméga-3 doivent donc être intégrés dans notre alimentation, et ce d’autant plus que l’on peut espérer tirer de ce régime un bénéfice psychologique réel. Les oméga-3 contre la dépression ? Oui, mais pas pour tout le monde.

On connaissait, par les résultats d’études antérieures, les bienfaits des oméga-3 dans la prévention des maladies cardiovasculaires (ils exercent une action positive sur le taux de triglycérides). Certains auteurs avaient suggéré qu’ils pouvaient également agir sur un plan psychologique, et en particulier dans la lutte contre la dépression. Des recherches réalisées par une équipe canadienne (Montréal) semblent accorder du crédit à cette hypothèse, mais sans en généraliser la portée, loin s’en faut. Dans un article publié par le Journal de psychiatrie clinique, ces spécialistes détaillent leurs travaux. Durant quatre ans, entre 2005 et 2009, ils ont suivi un panel de 432 patients souffrant de dépression sévère. Le groupe a été partagé en deux : les uns recevant un complément alimentaire à base d’oméga-3, les autres un placebo. Résultat : ces suppléments ne servent à rien, sauf lorsque la dépression est accompagnée d’anxiété (ce qui était quand même le cas de la moitié des participants à cette étude). S’il y a anxiété, l’amélioration des symptômes dépressifs dans leur ensemble s’avère assez spectaculaire. Pourquoi seule cette catégorie de patients tire un bénéfice des oméga-3 ? Mystère. Toujours est-il que dans leur situation, il est tout indiqué de manger du poisson gras, des noix et de l’huile de colza, sources naturellement riches en oméga-3.


publié le : 07/01/2011 , mis à jour le 07/01/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci