Tampon hygiénique : 12 conseils pour une utilisation efficace et sans danger

Dernière mise à jour: juin 2021

dossier L'utilisation correcte des tampons est importante pour le confort, mais aussi pour la santé. Car cette petite boule de coton peut causer beaucoup de problèmes. Une mauvaise utilisation lors des règles peut même être dangereuse pour la santé. Voici les conseils importants que les femmes qui font usage du tampon hygiénique devraient garder à l'esprit.

Lavez-vous les mains avant et après l'insertion du tampon

La plupart des femmes se lavent les mains après avoir inséré un tampon, mais il est également important de le faire avant. Le vagin n'est pas un espace stérile, mais cela ne veut pas dire qu’on peut y introduire des bactéries supplémentaires via le tampon. Si vous tenez le tampon avec des mains porteuses de germes, ceux-ci se déposent sur le tampon et vont ensuite être introduits dans le vagin.

Insérez le tampon assez profondément

Vous sentirez immédiatement si le tampon n'a pas été glissé suffisamment loin, car c’est très inconfortable. Cela peut également provoquer une irritation. Si le tampon est dans la bonne position et au bon endroit, vous ne le sentirez absolument pas, d’autant qu’il sera alors situé au centre du vagin, où y a relativement peu de nerfs sensoriels. Votre vagin et les muscles de votre plancher pelvien maintiendront le tampon en place.

N’ayez pas peur d'insérer le tampon profondément : il ne va pas « disparaître » dans votre corps car l'ouverture de l'utérus est trop étroite pour qu'il puisse passer.

Utilisez différents types de tampons : du mini au super

123-menstruatie-tampons-06-16.jpg
Il existe des tampons de plusieurs dimensions, chacune avec un pouvoir absorbant différent. N'utilisez les plus gros que si vous présentez des saignements abondants et revenez aux modèles plus petits - normal ou mini – dès que vos règles sont moins abondantes ou se terminent. Le risque est heureusement faible, mais un tampon peut provoquer le syndrome du choc toxique (SCT). Il s’agit d’une infection qui peut entraîner des complications très graves et même mettre la vie en danger. Un tampon de grande taille et super absorbant laissé en place pendant une longue période présenterait un plus grand risque de SCT qu'un plus petit. Cela provoquerait une accumulation de liquide vaginal, qui transforme progressivement le tampon en un terreau fertile pour certaines bactéries. Les adolescentes et les femmes de moins de 30 ans sont plus à risque que les femmes plus âgées. C'est pourquoi il est préférable de ne pas utiliser de tampon dès le premier jour des règles. Vous pouvez parfaitement gérer les petits écoulements avec des protège-slips.

Changez de tampon plusieurs fois par jour

Même si vous avez peu de pertes de sang, il est important de changer le tampon toutes les 3 - 4 heures et après maximum 8 h (pour laisser passer la nuit par exemple). Comme déjà mentionné, un tampon humide forme un nid idéal pour les bactéries (nocives).

N'utilisez les tampons que pendant vos règles

f123-h-tampons-handen-11-20.jpg
Au milieu du cycle, de nombreuses femmes connaissent des pertes vaginales. Les gérer avec des tampons est une très mauvaise idée. Un tampon peut perturber l'acidité naturelle du vagin et favoriser les infections. Si vous présentez des pertes très abondantes, consultez un médecin.

Remplacez le tampon après avoir uriné et après les selles

Il y a de fortes chances que la ficelle du tampon soit un peu humide après avoir uriné, ce qui n’est pas vraiment une sensation agréable…

Via les selles, la ficelle peut s’imprégner de bactéries qui pourraient contaminer l'urètre. Le mouvement de votre tractus intestinal pendant la défécation peut également provoquer un léger déplacement du tampon, le rendant soudainement inconfortable.

N'oubliez pas de retirer le tampon

Il arrive qu’une femme oublie d'enlever un tampon. Un signe caractéristique est le dégagement d’une odeur nauséabonde. Si vous craignez que cela vous soit arrivé, nettoyez soigneusement vos mains et insérez un doigt dans votre vagin pour rechercher la ficelle ou le tampon. Important : ne laissez en aucun cas le tampon en place si vous n’arrivez pas à l’enlever vous-même. Si nécessaire, consultez un médecin.

Ne mettez jamais deux tampons en même temps

123-tampons-menstr-06-16.jpg

En cas de « bourrage » de deux tampons, si vous avez oublié que vous en aviez déjà mis un par exemple, il devient difficile de trouver le fil du premier tampon.

Si vous souffrez de pertes de sang importantes, il est préférable de passer à un tampon de plus grande taille avec plus d'absorption (éventuellement cumulé avec une serviette hygiénique). N’en mettez pas deux en même temps. Et si aucun tampon ne vous paraît assez efficace pour absorber les saignements, alors il est possible qu'il se passe autre chose et vous feriez mieux de consulter un médecin.

Remplacez le tampon après la baignade

Si vous vous baignez dans la piscine ou dans la mer, ou si vous vous détendez dans un jacuzzi, le cordon de votre tampon y plongera aussi. Le chlore ou l'eau salée qui adhèrent à la ficelle peuvent provoquer des infections cutanées s'ils ne sont pas rapidement éliminés.

N’utilisez pas un tampon dont l’emballage est déchiré

123-h-tampons-verpakt-11-20.jpg
L'emballage sert à protéger le tampon contre la saleté et la poussière, contre les résidus qui stagnent dans votre sac, ou contre toute autre matière qui n'a pas sa place dans votre vagin... N'utilisez un tampon « non protégé » qu'en cas d'urgence !

Ne laissez pas traîner l'applicateur et ne le recyclez pas

Un applicateur usagé est recouvert de sang et d'autres liquides organiques. Enveloppez-le dans du papier et jetez-le tout de suite à la poubelle. Vous souhaitez réduire l’impact écologique de la gestion de vos menstruations ? Alors utilisez des tampons sans applicateur.

Les tampons n'ont pas de date de péremption. Vous pouvez les utiliser tant que l'emballage est intact. Conservez-les dans un endroit sec.

N'utilisez pas des tampons parfumés

Certaines femmes sont allergiques aux parfums utilisés dans les tampons. Cela peut entraîner des démangeaisons ou des irritations.

Source: Hilde Deweer - rédactrice lifestyle
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.