Quels signes peuvent prédire l’âge de la ménopause ?

Dernière mise à jour: juin 2021
123-vr-ouder-senior-menop-02-18.jpg

news Certains facteurs pourraient permettre de déterminer le moment où survient la ménopause. Ces indications doivent être précisées, et elles seraient alors d’un grand intérêt pour l’accompagnement des femmes durant cette période si importante.

L’identification des facteurs qui influencent l’âge auquel elle se produit constitue l’un des axes de recherche les plus explorés concernant la ménopause. Cet aspect est évidemment crucial, et ceci à plusieurs égards : gestion du désir de maternité, approche de la prise en charge des troubles associés à la ménopause, encadrement étroit en cas de ménopause précoce (et des risques associés, en particulier sur le plan cardiovasculaire et osseux)…

Mieux informer et conseiller les femmes

Le problème, ce sont les facteurs individuels qui déterminent la durée de la vie reproductive de chaque femme, et qui ne permettent pas d’établir des normes générales. Une équipe américaine (North American Menopause Society) a néanmoins réussi à mettre en évidence des paramètres qui semblent intervenir de manière significative, et qui pourraient participer à l’élaboration d’un modèle prédictif. Trois éléments qualifiés de « forts » sont identifiés : le taux (élévation) d’estradiol et d’hormone folliculo-stimulante, des cycles menstruels irréguliers et l’apparition progressive de symptômes caractéristiques de la ménopause (bouffées de chaleur, sueurs nocturnes…).

Les chercheurs ajoutent que des facteurs du mode de vie jouent un rôle significatif : consommation d’alcool, tabagisme, activité physique, contraception hormonale, statut relationnel… De fait, il s’agit ici d’une première étape, certes importante mais pas encore déterminante, puisque la place de ces différents paramètres doit être affinée.

Les chercheurs indiquent qu'un modèle prédictif de survenue du moment de la ménopause pourrait permettre de mieux informer et conseiller les femmes sur plusieurs plans, en ce compris le risque cardiovasculaire, la planification familiale et la contraception, et de mieux gérer les problèmes associés à la périménopause, comme les saignements menstruels abondants, les symptômes vasomoteurs et les changements de l’humeur.

Voir aussi l'article : Ménopause et sexualité : 6 questions que vous vous posez

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.