ad

Lire pour le plaisir : un excellent exercice pour le cerveau

Dernière mise à jour: avril 2021 | 2492 visites
unspl-lezen-20-4-21.jpg

news La lecture, en particulier celle de loisirs, s’accompagne de réels bienfaits pour le cerveau, dont elle améliore les facultés. Il en va ainsi des habiletés verbales.

La lecture peut répondre à des nécessités professionnelles ou scolaires, au souci de se tenir informé des réalités du monde qui nous entoure, ou renvoyer vers les loisirs. Les sources de lecture sont évidemment très diverses, avec une prédominance croissante des canaux numériques, en particulier les réseaux sociaux. Fort heureusement, le livre n’est pas encore tombé en désuétude, même s’il perd beaucoup de terrain parmi les jeunes.

Une série de recherches ont mis en évidence des bienfaits assez inattendus de la lecture, puisqu’il s’avère que les lecteurs de longue date sont globalement plus compréhensifs, plus empathiques et plus impartiaux. Mieux encore : ils bénéficient d’une espérance de vie plus longue et d’un vieillissement en meilleure santé. En fait, la lecture nourrit les facultés mentales, avec des répercussions émotionnelles et sociales qui contribuent au bien-être psychologique et à la santé physique.

Les bienfaits de la lecture de détente

Dans ce contexte, une équipe canadienne (université Concordia) s’est penchée sur l’association entre la lecture et les habiletés verbales, autrement dit la capacité à s’exprimer oralement. Un éventail de paramètres entrent en ligne : richesse du vocabulaire, clarté du propos, prononciation, fluidité, assurance… Les chercheurs ont testé ces compétences linguistiques auprès d’un groupe de jeunes adultes (cycle universitaire), selon qu’ils étaient ou non des « lecteurs loisirs », avec un attrait pour les romans. Ce type de littérature présente un intérêt particulier puisqu’il relève d’un choix plutôt que d’une obligation. Les participants ont répondu à un questionnaire afin de mesurer les « facteurs de lecture », et ils ont ensuite passé un test d’habileté de lecture et un test linguistique (compétences orales).

L’analyse montre que ceux qui obtiennent les meilleurs résultats en habiletés verbales lisent davantage pour le plaisir, surtout des fictions. Les chercheurs indiquent : « La lecture de détente est un passe-temps en déclin, particulièrement chez les jeunes. Pour renouveler l’intérêt de cette activité, par le biais des parents et des enseignants, il est bon d’insister non seulement sur son aspect divertissant mais aussi sur ses effets cognitifs positifs, ici en termes d’aptitude verbales ».

Voir aussi l'article : Pour vivre plus longtemps, lisez des livres !

Source: Reading and Writing (www.springer.com/journal/11)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub