ad

Covid-19 : le risque augmente pour tous avec le pollen

Dernière mise à jour: avril 2021 | 3241 visites
123-hooikoorts-allergie-pollen-11-18.png

news Le printemps est caractérisé par une forte hausse du taux de pollen dans l’air. Or, il s’avère que cette augmentation accentue le risque d’être infecté par le coronavirus SARS-CoV-2, et ceci vaut pour les personnes allergiques comme pour celles qui ne le sont pas.

On sait depuis un certain temps que l’exposition au pollen renforce la sensibilité aux infections respiratoires virales, et ceci indépendamment du statut allergique. En fait, l’inhalation de pollen affaiblit la réaction immunitaire face à certains virus respiratoires en diminuant la réponse antivirale de l’organisme. Question : ce phénomène concerne-t-il aussi la Covid-19, et le taux d’incidence de ces infections s’accroît-il parallèlement à l’augmentation des concentrations de pollen ?

Avec ou sans confinement

Une équipe allemande (université technique de Munich) s’est penchée sur le sujet. Elle a analysé des données relevées au printemps 2020 sur 130 sites répartis dans une trentaine de pays à travers le monde. Toute une série de paramètres ont été pris en compte, comme la densité de population, les facteurs météorologiques (température, humidité), ainsi que les mesures de confinement (pas de confinement, confinement allégé, confinement total).

Observation majeure : le taux de pollen, parfois en synergie avec la température et le degré d’humidité, est clairement associé à la variabilité du taux d’infection. Sans confinement, une augmentation de 100 grains de pollen par mètre cube est associée à une hausse de 4% des infections Covid, et l’accroissement peut aller jusqu’à 20% à des concentrations de 500 grains de pollen par m³. En cas de confinement strict, et aux mêmes concentrations, la hausse du taux d’infections est de moitié.

Un masque anti-pollen

De fait, il est impossible d’éviter complètement l’exposition au pollen. Ceci étant, lors des pics (consultez ici les prévisions pour la Belgique), il est recommandé aux personnes à haut risque de développer une forme sévère de Covid-19 de prendre des mesures destinées à limiter l’inhalation de pollen, comme en cas d'allergie.

Les conseils : bien aérer les pièces de vie (tôt le matin), limiter les promenades dans les espaces verts ou les activités physiques en plein air, se laver les cheveux le soir, se rincer le visage régulièrement, ne pas sécher son linge à l’extérieur, faire plus souvent les poussières à la maison, rouler en voiture les vitres fermées… Les chercheurs allemands recommandent aussi le port d’un masque filtrant les particules de pollen.

Voir aussi l'article : Crise climatique : des saisons de pollen plus longues et plus intenses

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub