ad

Stress et déprime : les bienfaits du safran

Dernière mise à jour: avril 2021 | 1821 visites
unspl-m-saffraan-14-4-21.jpg

news En situation de stress ou en cas de déprime, la consommation d’un supplément à base d’extraits de safran donnerait de bons résultats pour surmonter ce moment compliqué.

Le safran, surnommé « l’or rouge », est l’épice la plus compliquée à produire, ce qui explique son prix très élevé. Quelque 150.000 plantes sont nécessaires pour produire 1 kg de safran, que l’on obtient par le prélèvement manuel des petits stigmates (réceptacles de pollen à l’extrémité du pistil), les seules parties à posséder les propriétés aromatiques désirées. Le safran est essentiellement utilisé en cuisine comme condiment, mais on lui attribue aussi des propriétés médicinales, et ceci depuis bien longtemps.

Déprime et anxiété

Aujourd’hui, ses composés actifs, et en particulier la crocétine (que l’on trouve dans les fleurs), sont étudiés comme agents anticancéreux potentiels, alors que certains travaux préliminaires ont mis en évidence un bénéfice possible face à la dépression majeure. Une équipe franco-britannique (Northumbria University et université de Bordeaux) a exploré cette action face au stress et à la déprime.

Des volontaires en bonne santé générale, âgés de 18 à 50 ans, ont intégré une expérience en deux parties. Les participants présentaient des symptômes légers de déprime ou d’anxiété. Pendant deux mois, la moitié d’entre eux ont reçu un supplément d’extrait de safran à raison d’une capsule de 15 mg deux fois par jour, alors que les autres ont avalé un placebo (substance inactive, en même quantité et avec la même présentation). L’évaluation a porté sur le sentiment subjectif d’anxiété et de déprime, et il s’avère que les membres du « groupe safran » rapportent une réduction de la sensation de « coup de blues » et une amélioration des relations sociales.

Stress et nervosité

Sur un autre plan, des tests ont été réalisés en laboratoire afin de déterminer l’action immédiate du safran sur la réduction du stress. Les participants ont été placés dans une situation destinée à déclencher un stress, et avant l’expérience, les uns ont reçu un extrait de safran, les autres un placebo. Observation favorable ici aussi : si on se base sur la variabilité de la fréquence cardiaque (un indicateur de stress) et sur le ressenti, le safran semble atténuer la réaction de nervosité.

Trois composants joueraient un rôle clé : le safranal, la crocétine et la crocine, des caroténoïdes qui donnent sa couleur et son arôme au safran. Des travaux complémentaires sont certainement nécessaires pour vérifier ces données initiales. Les personnes modérément anxieuses ou légèrement déprimées devraient-elles essayer le safran pour atténuer leur mal-être ? Si cela peut contribuer à éviter une évolution défavorable, avec la perspective d’une consommation de médicaments anxiolytiques ou antidépresseurs, pourquoi pas.

Voir aussi l'article : TDAH : l’étonnante efficacité du safran

Source: Frontiers in Nutrition (www.frontiersin.org/journal)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub