Voyantes et médiums : réels pouvoirs ou vraie arnaque ?

Dernière mise à jour: février 2021
123m-helderziende-8-2-21.jpg

news Voyantes et médiums sont-ils réellement dotés de pouvoirs de divination ? Ceux qui ont recours à leurs services le croient, alors que bien d’autres considèrent qu’il s’agit au mieux d’une illusion, au pire d’une arnaque. Une expérience sème un sérieux doute sur leurs capacités.

Cette équipe américaine (université de Californie) avait déjà réalisé deux études sur le sujet au cours des dernières années, et elles suggéraient que les médiums obtenaient des résultats (légèrement) supérieurs au hasard lorsqu’il s’agissait par exemple de deviner, sur base d’une photographie, si une personne était vivante ou décédée.

Les médiums avaient-ils plus à perdre ?

Dans le prolongement, les chercheurs ont conduit une expérience plus poussée, en confrontant les capacités divinatoires de médiums en exercice et de témoins étrangers à cet univers (aucune allégation de don paranormal). Le test : 180 photos de visages, prises quelques années avant la mort de ces personnes, ont été présentées aux participants. Il leur a été demandé de deviner la cause de leur décès sur base de trois propositions : arrêt cardiaque, arme à feu ou accident de voiture.

Résultat : globalement, le nombre de bonnes réponses est supérieur au hasard, et ceci est surtout dû à l’acuité… des non-médiums. En effet, ceux-ci ont fait mouche plus souvent que les médiums autoproclamés, dont les résultats étaient similaires à ceux qui auraient été obtenus en cas de réponses au hasard. Pendant l'expérience, chaque participant a été suivi par électro-encéphalogramme (EEG) et par électrocardiogramme (ECG). Les données indiquent que les non-médiums ont réagi avec moins d’inhibition. On constate aussi qu’en moyenne, leur rythme cardiaque était plus lent, ce qui suggère qu’ils ressentaient moins de stress. Ils avaient sans doute moins à perdre. Ceci étant, ces paramètres n’expliquent pas la raison pour laquelle ils ont fait mieux que les médiums, encore qu’on peut supposer que cette fois-ci, la chance a tourné de leur côté.

Source: Brain and Cognition (www.journals.elsevier.com/b)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram