ad

Evolution de l’Homme : notre pouce a-t-il fait la différence ?

Dernière mise à jour: février 2021 | 1119 visites
unsplash-m-duim-hand-4-2-21.jpg

news Le pouce tient-il une place prépondérante dans notre évolution, et ses caractéristiques ont-elles permis à l’homme moderne de développer des compétences décisives ?

Une équipe française (CNRS) a entrepris d’examiner la manière dont les Néandertaliens saisissaient les outils en comparaison avec les humains modernes. Si des similarités sont constatées, des différences nettes le sont aussi. Les chercheurs ont scanné et mesuré les articulations entre les os du pouce (complexe trapézio-métacarpien) grâce à des techniques 3D. Les recherches ont été menées sur cinq Néandertaliens, cinq humains fossiles anatomiquement modernes, et une quarantaine d'humains contemporains.

Un avantage très net

Le résultat met en évidence une variation dans la forme et l’orientation de l’articulation de la base du pouce, suggérant des mouvements différents chez les Néandertaliens par rapport aux humains modernes. Chez l’Homme de Néandertal, cette articulation du pouce est plus plate avec une surface de contact plus petite, avec un pouce plus étendu positionné le long du côté de la main. Cette posture du pouce suggère l’utilisation régulière de saisies de force, comme celles qui nous permettent aujourd’hui de tenir des outils munis d’un manche. Dans ce type de saisie, les objets sont tenus comme un marteau, entre les doigts et la paume, le pouce dirigeant la force.

En comparaison, les surfaces articulaires des pouces des humains modernes sont généralement plus grandes et plus incurvées, ce qui facilité la prise d’objets entre les coussinets du doigt et du pouce. Ce type de saisie est appelé saisie de précision. Les auteurs estiment que si la morphologie des Néandertaliens est mieux adaptée aux saisies de force, ils auraient été néanmoins capables d’effectuer des saisies de précision. Toutefois, si ce geste était possible, sa réalisation était sans doute plus difficile que chez les humains modernes, qui disposaient sur ce plan d’un avantage manifeste.

pouce1.jpg
Reconstitution de la saisie de force utilisée par les Néandertaliens pour un outil emmanché tenu comme un marteau actuel, entre les doigts et la paume avec le pouce dirigeant la force. En transparence, les deux os composant le pouce, le trapèze (en violet) et le premier métacarpe (en bleu).

Voir aussi l'article : 6 doigts à chaque main : des capacités exceptionnelles (vidéo)

Source: Scientific Reports (www.nature.com/srep)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub