Opération de la myopie : le témoignage de Sofie

Dernière mise à jour: décembre 2020
unsplash_oog.jpg

news Sofie (34 ans) est fortement myope avec une correction de - 7,25. En concertation avec son ophtalmologue, elle a décidé de subir une opération au laser. Voici son témoignage.

« Pendant vingt ans, j'ai porté des lunettes ou des lentilles, et il a fallu à peine deux heures pour retrouver une vision d'une netteté incroyable. L'opération elle-même s'est déroulée en un rien de temps : deux fois dix minutes. Pendant une semaine, je n’avais plus porté de lentilles, pour s'assurer que les données mesurées soient exactes. Environ une heure après mon arrivée, on m'a mis un tablier et une résille sur la tête et on m'a administré des gouttes ophtalmiques anesthésiques trois fois en dix minutes.

Ensuite est venu le moment du bloc opératoire. Les cils de mon œil droit ont été scotchés et les paupières ont été doucement écartées. Les gouttes empêchaient l'œil de sécher.

Tout d'abord, un gros appareil a été placé au-dessus de mon visage, après quoi une incision au laser a été pratiquée dans la cornée. Pendant 25 secondes, j'ai ressenti une pression sur mes yeux, et pendant un moment, tout est devenu noir, mais dès que l'appareil a été écarté, ma vision est revenue. L'ophtalmologue a fait quelques marques, puis les a soigneusement ouvertes pour qu'un faisceau laser procède aux corrections. Ensuite, tout a été refermé et le travail sur l'œil droit était déjà terminé. Le traitement de l'œil gauche était un peu plus désagréable, mais il n'y a jamais eu de douleur.

« J'aurais dû le faire beaucoup plus tôt »

Quand j'ai pu me redresser, j'ai été surprise de voir toutes les aiguilles de l'horloge accrochée au mur. Ce n'était pas possible pour moi avant l’opération. On m'a donné quelque chose qui ressemblait à des lunettes de ski avec des verres teintés et j'ai pu me reposer dans un siège dans une pièce séparée. Un peu plus tard, un petit contrôle pour voir si tout s'est bien passé et j’étais déjà autorisée à quitter le centre.

Dans les heures qui ont suivi l'opération, j'ai remarqué que ma vision s'améliorait lentement, mais la grande surprise fut le lendemain au réveil : une sensation très spéciale de tout voir de manière nette dès que vous ouvrez les yeux. Dans les jours qui ont suivi, j'ai eu de temps en temps les yeux secs, mais les gouttes et la pommade que j'ai appliquées quatre fois par jour ont aidé. J'ai porté les lunettes pendant sept nuits au total, pour éviter de me frotter les yeux en dormant, mais après, je n’ai plus eu qu’à appliquer des gouttes oculaires hydratantes quatre fois par jour.

Bien que je sache que j'aurai à nouveau besoin de lunettes dans quinze ans, pour conduire de nuit par exemple, je ne regretterai jamais l’opération. Au contraire. J'aurais dû le faire beaucoup plus tôt. »

Voir aussi l'article : Enfants et adultes : à quelle fréquence faut-il aller chez l'ophtalmologue ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram