ad

Asthme : quelle alimentation contre les crises ?

Dernière mise à jour: mai 2020 | 3561 visites
123-meisje-astma-puff-09-16.jpg

news Les habitudes alimentaires pourraient contribuer à améliorer les symptômes de l’asthme, et en particulier la fréquence et la sévérité des crises. Quels aliments sont à privilégier ou à limiter ?

L’étude est signée par le Physicians Committee for Responsible Medicine, une association (ASBL) américaine qui défend notamment l’importance des végétaux dans la prévention des maladies. En l’occurrence, les auteurs se sont penchés sur le lien entre l’alimentation et l’asthme, en analysant les données d’une série de travaux qui ont abordé directement ou indirectement cette association. Que constate-t-on ?

Les aliments favorables. Une alimentation riche en plantes (fruits, légumes, céréales entières, légumineuses…) améliore les symptômes de l’asthme - fréquence et sévérité des crises - par une action sur l’inflammation systémique, en particulier.

Les aliments défavorables. L’excès de graisses saturées d’origine animale agit de manière négative, alors que les produits laitiers et les œufs doivent être consommés avec modération.

Les chercheurs ajoutent que la gestion d’un poids santé joue également un rôle important. Ils prônent donc un rééquilibrage des habitudes alimentaires, avec un renforcement considérable de la place des végétaux et une baisse de la consommation de produits d’origine animale. Et ceci à la fois en termes de prévention et de contrôle de l’asthme. Ils ajoutent toutefois que des études cliniques doivent être conduites afin de confirmer l’influence précise des facteurs alimentaires sur l’évolution de l’asthme, et de cerner les effets d’une « thérapie nutritionnelle » dans ce contexte.

Voir aussi l'article : Asthme : les symptômes d'alerte

Source: Nutrition Reviews (https://academic.oup.com/nu)
publié le : 07/05/2020 , mis à jour le 06/05/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci