Hypertension : à quel âge a-t-elle été diagnostiquée ?

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 26266 visites
123-bloed-hypertensie-11-30.jpg

news L’âge du diagnostic d’une hypertension artérielle doit être pris en compte comme un facteur spécifique du risque cardiovasculaire. Plus elle a commencé tôt, plus ses conséquences sont importantes.

L’hypertension peut débuter à tout âge, et on considère que les formes précoces ont un retentissement plus accentué sur les « organes cibles », le cœur en premier lieu. Or, explique le Dr Philippe Tellier (Journal international de médecine), cette hypothèse plausible n’a été que rarement vérifiée. Une équipe finlandaise (université de Turku) s’est attelée à la tâche.

Elle a examiné des données concernant quelque 3000 adultes, âgés de 18 à 30 ans à l’entame, suivis pendant environ 25 ans. Leur pression artérielle a été mesurée à de nombreuses reprises durant cette période, et les participants ont été classés en quatre groupes : chiffres tensionnels normaux stables, hypertension (pression artérielle > 140 / 90) diagnostiquée avant 35 ans, entre 35 et 44 ans, ou après 45 ans.

Parallèlement, les chercheurs ont évalué divers paramètres représentatifs de l’atteinte des organes cibles de l’hypertension artérielle : hypertrophie ventriculaire gauche (avec risque de complications cardiaques), calcification coronaire (durcissement et obstruction artérielle), albuminurie (protéines dans les urines : signe d’atteinte rénale) et dysfonctionnement diastolique (insuffisance cardiaque).

Un risque multiplié par deux ou trois


Comme l’explique le Dr Tellier, « le risque d’atteinte des organes cibles a été étroitement associé à l’âge du début de l’hypertension ». Ainsi, en cas de diagnostic précoce (< 35 ans), le risque d’atteinte de ces organes est multiplié par deux ou trois par rapport aux personnes non hypertendues. Plus la tranche d’âge du diagnostic avance, plus le risque s’atténue.

Le Dr Tellier commente en substance : « L’âge auquel débute l’hypertension artérielle conditionne l’importance de l’atteinte de ses principaux organes cibles. Ceci n’est pas une surprise, mais cette étude met en exergue cette notion en toute rigueur. Dans l’évaluation du risque cardiovasculaire encouru par la personne hypertendue, il importe donc de prendre en compte l’âge de début de l’hypertension artérielle, au même titre que les autres facteurs de risque ». Quel que soit l’âge du diagnostic, l’hypertension artérielle reste un facteur majeur de risque cardio et cérébrovasculaire (AVC), et celui-ci s’accentue en présence d’autres éléments néfastes, comme le tabac, l’excès de cholestérol ou la consommation excessive d’alcool.

Source: Hypertension (www.ahajournals.org/journal)
publié le : 23/10/2019 , mis à jour le 22/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci