Varicelle, rougeole, oreillons... : attention pendant la grossesse

Dernière mise à jour: avril 2019 | 1077 visites
123m-zw-ziek-26-3.jpg

news Une série de maladies dites infantiles contractées pendant la grossesse peuvent être très dangereuses pour le fœtus. Si vous ne savez pas si vous en avez souffert durant votre enfance ou si vous ignorez si vous êtes vaccinée, il faut faire preuve d'une grande prudence.

Afin de vérifier si votre organisme produit des anticorps contre ces maladies, une analyse de sang est utile avant la grossesse ou au début de celle-ci.

1° - La varicelle

La varicelle est une maladie infantile très contagieuse, qui ne s’attrape qu'une seule fois. Vous l’avez très probablement eue enfant et dans ce cas, il n’y a aucun risque pour vous ou le bébé à naître. Si vous n'avez jamais eu la varicelle et que vous êtes enceinte, évitez tout contact avec des personnes infectées.

Si vous contractez la varicelle pendant votre grossesse, contactez immédiatement votre médecin. La maladie peut être très dangereuse en fin de grossesse.

• Le risque de pneumonie grave augmente, en particulier si vous développez la varicelle au troisième trimestre.

• Si vous avez la varicelle au cours des 20 premières semaines de grossesse, il existe un faible risque (environ 2% pour une infection entre 13 et 20 semaines) que le fœtus présente des anomalies sévères, telles que des malformations des membres, des problèmes oculaires et des dommages au système nerveux central.

• Si vous développez la varicelle autour de l'accouchement (entre 5 jours avant et 2 jours après), le bébé peut tomber gravement malade et il doit être traité avec des anticorps le plus tôt possible. Si le bébé souffre de cloques et tombe malade, un traitement par un médicament antiviral (aciclovir) est conseillé.

Que faire ?

• Vous n’avez jamais eu la varicelle ou vous ignorez si vous l’avez eue ? Évitez le contact avec les enfants et les adultes pouvant avoir la varicelle ou le zona. Une personne est contagieuse 2 jours avant et jusqu'à 7 jours après l'apparition des ampoules ou jusqu'à ce qu'elles se soient asséchées.

• Si vous n'êtes pas enceinte, vous pouvez être vaccinée contre la varicelle. Vous ne devez pas tomber enceinte dans le mois qui suit la vaccination.

• Si vous avez été en contact avec une personne atteinte de varicelle ou de zona, adressez-vous à votre sage-femme, à votre médecin généraliste ou à votre gynécologue.

Que peut faire votre médecin ?

• Si vous ignorez si vous avez eu la varicelle, votre médecin peut faire une analyse de sang lors du premier contrôle de grossesse pour le vérifier.

• Il existe un vaccin contre la varicelle, mais il ne doit pas être administré pendant la grossesse.

• Si vous avez été en contact avec une personne atteinte de varicelle ou de zona, ou si vous contractez la varicelle, le médecin peut décider de commencer un traitement avec des anticorps (immunoglobulines) dans les 4 jours.

• Si vous avez contracté la varicelle au cours des 20 premières semaines, une échographie sera effectuée afin de détecter tout dommage au foetus le plus tôt possible. S’il y en a, une interruption de grossesse peut être envisagée.

2° - La rubéole

Vous avez probablement été vaccinée contre la rubéole dans votre enfance, comme contre la plupart des maladies infantiles. Si ce n’est pas le cas et si vous n’avez jamais eu la rubéole, cela peut être dangereux pour le fœtus, en particulier au cours des 16 premières semaines de grossesse. Après la 20ème semaine, les anomalies congénitales sont rares. L’infection peut être responsable, entre autres, d’un avortement spontané, d’un retard de croissance intra-utérin, de mortinatalité, de retard mental, d'une malformation oculaire, de surdité, de méningo-encéphalite, d'une malformation cardiaque, de paralysie spastique ou de microcéphalie.

Que faire ?

• Vous ne savez pas si vous avez été vaccinée ou si avez déjà eu la rubéole ? Soumettez-vous à une analyse de sang. Si nécessaire, vous pouvez toujours être vaccinée, sauf si vous êtes déjà enceinte. Si vous vous faites vacciner, vous ne devez pas tomber enceinte pendant le mois qui suit.

• Évitez tout contact avec des enfants ou des adultes atteints de rubéole.

• La période d’incubation de la rubéole est de cinq jours avant et jusqu’à cinq jours après le développement de l’éruption cutanée. Si vous avez eu un contact avec une personne infectée, vous devez en informer immédiatement votre médecin pour lever d’éventuels doutes.

• Si vous attrapez la rubéole, vous devez immédiatement consulter votre médecin.

Comment reconnaître la maladie ?

• éruption cutanée rouge : l'éruption commence sur le visage et s'étend rapidement au reste du corps (les taches peuvent se chevaucher)
• symptômes du rhume
• ganglions du cou enflés

Que peut faire votre médecin ?

• Vous pouvez être vaccinée avant la grossesse, pas pendant.

• Lors de la première consultation de grossesse (normalement entre 6 et 10 semaines), votre médecin de famille vous proposera, en cas de doute quant à votre vaccination, de faire une analyse de sang pour vérifier si vous avez suffisamment d'anticorps contre la rubéole, donc si vous êtes immunisée. Si ce n'est pas le cas, vous recevrez des informations sur ce que vous pouvez faire pour éviter autant que possible d'être infectée.

• Si vous n'êtes pas immunisée, vous serez vaccinée immédiatement après la grossesse, pour éviter tout problème en cas de grossesse ultérieure.

• Si vous attrapez la rubéole avant la 20ème semaine de grossesse, un examen du fœtus sera effectué. En cas de malformation grave, les conséquences possibles seront discutées avec les parents et une interruption de grossesse pourra être envisagé.

3° - La cinquième maladie

La cinquième maladie (ou érythème infectieux) est causée par le parvovirus B19. De nombreux adultes l’ont eue enfant et ils en sont protégés à vie. Il n'existe pas de vaccin contre la cinquième maladie.

Si vous attrapez la cinquième maladie pendant votre grossesse, il y a un risque accru de fausse couche ou d’enfant mort-né, surtout si cela survient durant les 20 premières semaines. Le virus cible les globules rouges dans la moelle osseuse, ce qui provoque une anémie, qui peut à son tour déclencher une insuffisance cardiaque chez le bébé et même, dans certains cas, son décès.

Que faire ?

• Si possible, évitez tout contact avec les enfants qui ont la cinquième maladie. Mais c’est compliqué, parce que la maladie est contagieuse avant l'apparition de l'éruption.

• Si vous êtes infectée, consultez votre médecin. Les premiers symptômes sont semblables à la grippe. Après environ une semaine, des taches rouges en forme de papillons apparaissent sur le visage. Elles peuvent s'étendre sur tout le corps.

Que peut faire votre médecin ?

• Si vous êtes infectée, le fœtus sera surveillé de près par échographie et par Doppler, et ceci une ou deux fois par semaine.

• Si nécessaire, il sera traité par une transfusion intra-utérine.

4° - La rougeole

La plupart des enfants sont vaccinés contre la rougeole, mais la maladie survient encore régulièrement. Si vous n'avez jamais été vaccinée et si vous n'avez pas déjà contracté la maladie, vous risquez d'être infectée pendant la grossesse.

La rougeole peut être beaucoup plus grave pendant la grossesse et s'accompagner d'une forte fièvre, qui peut provoquer une fausse couche ou un accouchement prématuré. On ignore si la rougeole peut causer des anomalies chez le fœtus. Chez les nouveau-nés de mères non immunisées, la rougeole est très grave et parfois mortelle.

• Si vous êtes enceinte, vous ne pouvez pas être vaccinée. Et si vous vous faites vacciner, vous ne devez pas tomber enceinte pendant le mois qui suit.

• Si vous n'êtes pas vaccinée, évitez autant que possible les contacts avec les personnes atteintes de rougeole. Ce n'est pas facile, car une personne infectée peut transmettre la maladie dans les quatre jours précédant l'apparition des premiers boutons rouges.

• Si vous avez eu un contact avec une personne atteinte de rougeole ou si vous avez attrapé la rougeole, consultez immédiatement votre médecin.

Que peut faire votre médecin ?

• Si vous n'avez pas été (complètement) vaccinée, il peut envisager l'administration d’immunoglobulines dans la semaine qui suit l'infection.

• Un traitement symptomatique contre la fièvre et la déshydratation peut être prescrit si nécessaire. Les surinfections bactériennes doivent être traitées.

5° - Les oreillons

Bien que la plupart des enfants soient vaccinés contre les oreillons, la maladie est toujours présente dans notre pays. La plupart de ces cas surviennent chez les jeunes adultes âgés de 20 à 24 ans. Cela tient au fait que de nombreux enfants ont été vaccinés de manière incomplète (ils n’ont reçu qu’une seule dose du vaccin) et que le vaccin ne semble pas convenir à tout le monde ou ne protège pas toujours à vie.

Pour être correctement protégée, vous devez avoir reçu deux doses de vaccin. Si vous êtes née avant 1995, il est probable que vous n’ayez reçu qu’une seule dose.

Les femmes enceintes qui contractent les oreillons au cours des trois premiers mois de leur grossesse sont plus susceptibles de faire une fausse couche. Plus tard dans la grossesse, un épaississement de la paroi cardiaque du foetus peut apparaître.

Que faire ?

• Si vous n'êtes pas sûre d'avoir été (complètement) vaccinée, vous devez l'être à nouveau, mais avant la grossesse. Il vous faudra ensuite attendre un mois avant de tomber enceinte.

• Évitez tout contact avec les enfants atteints des oreillons. Le problème est que la maladie peut être transmise avant que les symptômes se manifestent.

• Si vous attrapez les oreillons, consultez votre médecin.

Que peut faire votre médecin ?

• Vous pouvez être vaccinée avant la grossesse, jamais pendant.


publié le : 15/04/2019 , mis à jour le 14/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci