Les plantes fleurissent mieux en famille

Dernière mise à jour: mars 2019 | 1875 visites
123m-bloem-tulip-tuin-20-3.jpg

news Le constat est étonnant : les plantes produisent plus de fleurs quand elles sont entourées de spécimens de leur famille.

Des recherches précédentes avaient suggéré la reconnaissance de la parenté entre les fleurs, mais uniquement liée à la croissance des racines et des tiges. Ici, une équipe européenne (projet KinCoop) démontre que les plantes investissent bien plus de ressources dans le « message floral » lorsqu’elles poussent entourées de « proches » que quand elles côtoient des espèces étrangères ou qu’elles sont isolées.

Lors d’un essai en serre, les chercheurs ont traité quelque 700 plantes, afin de déterminer la manière dont elles investissent dans les fleurs pour attirer les pollinisateurs : taille des pétales, couleur de la fleur et sécrétion de nectar. Résultat : « Le contexte social induit de profondes conséquences, la valeur adaptative des plantes étant fortement influencée par les interactions sociales entres les individus de la même espèce ».

La valeur adaptative des plantes se reflète dans la capacité à se reproduire avec succès, et elle comprend la floraison et la production de semences après une pollinisation réussie. La tentative de reproduire l’expérience en plein air a été compromise par une… invasion de sauterelles quand les plantes avaient commencé à fleurir. L’équipe devra donc réitérer les tests, afin de déterminer notamment si ce comportement des plantes peut être considéré comme altruiste, s’il entraîne un coût pour la plante mais un bénéfice pour le groupe. L’un des chercheurs ajoute : « Nous voulons savoir si les plantes coopèrent dans la reproduction et quels sont les facteurs écologiques clés qui suscitent ce comportement ».

Source: Nature Communications (www.nature.com/ncomms)
publié le : 23/03/2019 , mis à jour le 22/03/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci