Infections : les femmes enceintes doivent redoubler de prudence

Dernière mise à jour: mars 2019 | 3366 visites
123-vr-zw-buik-rood-170_07.jpg

news La grossesse est une période pendant laquelle le risque d'infection est plus élevé, sachant qu'en plus, la maladie sera plus difficile à traiter en raison des dangers que les médicaments font courir au foetus.

Les femmes enceintes sont plus exposées aux infections de la vessie, au paludisme, à la listériose ainsi qu'au VIH (virus du sida). En outre, de nombreuses infections peuvent prendre un caractère plus grave pendant la grossesse, et parfois provoquer des atteintes sévères du bébé. C'est le cas de la grippe, de la rougeole, de la rubéole, de la toxoplasmose, de la listeria, de l'érythème infectieux, de l'herpès, de la chlamydiose, des hépatites, du paludisme, de la syphilis, ainsi que des infections à streptocoques du groupe B, à cytomégalovirus, ou à virus zika

Les infections peuvent être plus difficiles à traiter, en particulier pendant le premier trimestre de la grossesse, car certains médicaments peuvent être dangereux pour le fœtus.

En cas désir de grossesse, il est utile de vérifier ses vaccinations, et de les mettre à jour si nécessaire. Dans le doute, une analyse de sang, à la recherche d'anticorps spécifiques, peut être utile. Cette démarche est notamment indiquée pour les femmes qui côtoieront fréquemment des enfants pendant leur grossesse (en particulier dans le cadre de leurs activités professionnelles).

Il est important de s'informer aussi avant tout déplacement à l'étranger, même dans un pays voisin (attention par exemple aux foyers de rougeole).


publié le : 08/03/2019 , mis à jour le 07/03/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci