En automne, c’est le pic de forme du cerveau

Dernière mise à jour: octobre 2018
omeg-phyt-vr-herfst-250.jpg

news C’est en automne que le cerveau « fonctionne » le mieux, tant dans la population générale que chez les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Une équipe nord-américaine (université de Toronto et université Columbia) a analysé des données concernant quelque 3500 personnes, dont une proportion importante de seniors, qui avaient passé des tests neurophysiologiques à intervalles réguliers pendant plusieurs années. Le panel regroupe des patients Alzheimer et des personnes qui ne souffrent pas de la maladie. Cinq fonctions cognitives ont retenu l’attention : la mémoire épisodique, la mémoire sémantique, la mémoire de travail, la vitesse de perception et les capacités visuo-spatiales.

Elément majeur, explique Le Quotidien du Médecin : le fonctionnement cognitif est meilleur à la fin de l’été et pendant l'automne (en particulier au début), et ceci tant chez les patients Alzheimer que dans la population générale. Ce constat se maintient après avoir tenu compte de paramètres comme le sommeil, l’humeur ou l’activité physique.

Ceci tend d’abord à confirmer la pertinence de l’intérêt croissant pour les rythmes biologiques circannuels (ou saisonniers). Ensuite, indiquent les chercheurs : « Cette étude met en lumière la nécessité d’augmenter les ressources dévolues aux malades d’Alzheimer en hiver et au printemps, quand les symptômes sont les plus prononcés ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram