Grossesse : l’exercice physique pour accoucher plus vite

Dernière mise à jour: mai 2018 | 6178 visites
123-p-zw-sport-zwem-170-10.jpg

news La pratique régulière d’une activité physique modérée par la femme enceinte permet de réduire le temps d’accouchement et le recours à la péridurale.

L’exercice physique supervisé présente de nombreux avantages pour la mère, notamment en termes de prévention du diabète gestationnel, et de bien-être de manière générale. Une équipe espagnole (Universidad Politecnica de Madrid) a constitué un panel de quelque 500 femmes enceintes en bonne santé, réparties en deux groupes alors qu’elles avaient atteint entre la 9ème et la 11ème semaine de gestation :

1°) groupe avec activité physique aérobique modérée supervisée, à raison de trois séances par semaine
2°) groupe contrôle (la grossesse s’est poursuivie sans intervention autre que le suivi classique).

Le paramètre principal évalué par les chercheurs a porté sur la durée du travail lors de l’accouchement, et il s’avère qu’elle est « significativement » plus courte dans le groupe « exercices ». Ainsi, la probabilité que l’accouchement se produise dans les 250 minutes après le tout début (première phase) du travail est de 19,1% dans le groupe exercices et de 13,7% dans le groupe contrôle, alors que la probabilité qu’il intervienne dans les 500 minutes est respectivement de 62,5% et de 50,8%.

Par ailleurs, il s’avère que les femmes du groupe exercices ont moins eu recours à la péridurale (épidurale), alors que les cas de macrosomie fœtale (nouveau-né de plus de 4 kg) sont plus nombreux dans le groupe contrôle. Une démonstration supplémentaire des bienfaits de l’exercice physique (supervisé) pendant la grossesse, en plus de celui associé aux activités quotidiennes.

Source: European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology (www.ejog.org/issues)
publié le : 19/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci