Ces médicaments qui modifient la voix

Dernière mise à jour: novembre 2017 | 5753 visites
123m-keel-pijn-6-11.jpg

news Certains médicaments peuvent altérer les cordes vocales, provoquant alors des modifications de la voix. Il est important que les patients soient bien informés de ce risque d’effet secondaire.

Lors du passage de l’air provenant des poumons, la vibration des cordes vocales produit les sons de la voix. Les atteintes de cet organe sont fréquentes, et le plus souvent causées par une sur-sollicitation (fatigue), ou alors par une lésion (inflammation, infection, polype…), un toxique (tabac, alcool, poussière…) ou un médicament. Les symptômes classiques sont la dysphonie (sons modifiés), la douleur, la voix rauque ou éraillée, l'enrouement, la baisse de la tonalité de la voix…, ce qui peut (beaucoup) gêner la communication et la vie sociale.

Comme l’explique la revue médicale Prescrire, « des médicaments peuvent induire une atteinte des cordes vocales par divers mécanismes : dépôt de substances, sécheresse et diminution de la lubrification, modification de la composition de la salive, formation d’un œdème, érythème, nécrose, hématome, paralysie… ». Ces problèmes apparaissent dans un délai variant de quelques heures à quelques mois, et l’arrêt du médicament est généralement suivi de la guérison, ici aussi dans des délais très variables.

Les types de médicaments les plus susceptibles de provoquer ces atteintes se retrouvent parmi les corticoïdes inhalés, les atropiniques (antihistaminiques H1, antiparkinsoniens…), les sympathomimétiques (pseudoéphédrine), les androgènes, les antihypertenseurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains), les anti-thrombotiques, les anticoagulants, les neuroleptiques, les antitumoraux (anti-VEGF)… Prescrire poursuit : « Les patients exposés à un médicament connu pour causer des atteintes des cordes vocales doivent être informés de ce risque, surtout lorsque l’atteinte peut être irréversible (médicaments androgènes) ou que la personne sollicite beaucoup sa voix ».


publié le : 19/11/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaçtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci