Règles abondantes : risquez-vous l’anémie ?

Dernière mise à jour: octobre 2016 | 10903 visites
123-moe-pijn-depress-10-17.jpg

news Des pertes de sang (très) importantes lors des menstruations peuvent causer une carence en fer, ce qui expose à une anémie. Une détection devrait-elle être systématique ?

Comme le rappelle le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), des pertes sanguines abondantes au moment des règles sont la cause la plus fréquente de carence en fer (ou carence martiale) chez les femmes âgées de 15 à 49 ans. Certains travaux ont montré qu’il n’y a pas de corrélation précise entre l’évaluation subjective des saignements et leur mesure objective. En d’autres termes, une femme peut avoir l’impression qu’elle perd beaucoup de sang alors que ce n’est pas le cas. Néanmoins, poursuit le Dr Péluchon, une anémie doit-elle malgré tout être recherchée quand une femme signale des règles abondantes ?

Une équipe américaine (Northwestern University) s’est penchée sur la question, sachant que si une association existe entre la perception de l’abondance des règles et la présence possible d’une anémie, des mesures préventives et thérapeutiques peuvent alors être mises en œuvre. Les chercheurs ont procédé auprès d’un groupe de femmes dont la moitié rapportaient des règles abondantes ou très abondantes. Il s’avère que parmi celles-ci, 35% étaient « objectivement » anémiques et présentaient des symptômes spécifiques.

Le Dr Péluchon explique : « Ces données suggèrent qu’un bilan d’anémie est indiqué chez toutes les femmes signalant des règles abondantes. Elles soulignent aussi l’intérêt d’enseigner aux femmes à évaluer l’abondance de leurs règles, et les inciter à consulter pour éliminer une anémie en cas d’abondance anormalement élevée ».

Source: BMC Women’s Health (https://bmcwomenshealth.bio)
publié le : 30/10/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci