Apnées du sommeil : attention à la crise de goutte

Dernière mise à jour: février 2016 | 11541 visites
123-snurken-apneu-slaapapneu-2-15.jpg

news Les personnes présentant un syndrome d’apnées du sommeil seraient deux fois à risque de souffrir de crises de goutte.

La goutte se caractérise par une accumulation de dépôts de cristaux (acide urique) dans les articulations. Ce processus est à l’origine de vives douleurs qui se déclarent par poussées : c’est ce qu’on appelle les crises de goutte. Celles-ci sont bien plus fréquentes la nuit que le jour, et dans de nombreux cas, elles affectent en premier lieu la base du gros orteil (avec rougeur et gonflement). « Une des hypothèses évoquées pour expliquer ce phénomène renvoie au rôle possible de l’apnée du sommeil et de l’hypoxie – manque d’oxygénation des tissus – qui lui est associée », indique le Dr Juliette Lasoudris Laloux (Journal international de médecine).

Une équipe américaine (université de Boston) s’est penchée sur le sujet. Quelque 50.000 personnes (âge moyen de 54 ans et 70% d’hommes), dont 10.000 présentaient des apnées du sommeil, ont été intégrées dans cette étude. Au départ, aucun des participants ne souffrait de crises de goutte. Au terme de la première phase de suivi, il s’avère que les apnées du sommeil exposent à un risque multiplié par deux de développer la goutte, et ceci indépendamment de l’indice de masse corporelle (IMC), du mode de vie et des facteurs de risque connus (alcool, insuffisance rénale chronique, diabète, hypertension, coronopathie, prise d’aspirine ou de diurétiques…). « Les auteurs de ce travail estiment que ce constat présente un intérêt majeur car le traitement de l’apnée du sommeil pourrait diminuer le risque de crise de goutte nocturne », conclut en substance le Dr Lasoudris Laloux.

Source: Arthritis & Rheumatology (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 26/02/2016 , mis à jour le 25/02/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci