Offrez-vous trop de cadeaux à votre enfant ?

Dernière mise à jour: mai 2019 | 6577 visites
123-kind-cadeau-2-15.jpg

news Anniversaire, Saint-Nicolas, Noël, et d’autres occasions encore : beaucoup ont tendance à offrir de nombreux cadeaux à leur enfant. La quantité nuit-elle à la qualité ?

« Nous ne rendons pas service à l’enfant en transformant sa chambre en magasin de jouets », estime Francine Ferland, ergothérapeute, enseignante à l’université de Montréal, et auteur d’un livre sur le jeu chez l’enfant de la naissance à 6 ans. « Il peut s’imaginer que c’est un signe de l’amour qu’on lui porte, mais il risque de finir par penser que ces cadeaux sont un dû et il pourrait ne jamais être satisfait ». La tendance à offrir beaucoup de jouets relève évidemment du plaisir de donner et de la joie que manifeste alors l’enfant. Mais de quoi d’autre ?

Un phénomène de rivalité


La spécialiste note que « parfois, certains cadeaux sont davantage le reflet de nos propres envies, comme le circuit de voitures électriques dont le papa rêve depuis qu’il est petit, et qui n’amuse pas du tout son enfant ». Les cadeaux en surnombre peuvent aussi être une manière de déculpabiliser parce qu’on n’est pas suffisamment présent. On observe également un phénomène de rivalité, notamment entre parents divorcés ou entre grands-parents paternels et maternels, avec une course aux cadeaux en pensant s’attirer les faveurs de l’enfant. Or, poursuit Francine Ferland, « ce n’est pas la surabondance qui fera son bonheur ».

Par ailleurs, « chacun ne devrait en fait offrir qu’un cadeau à la fois, sinon le plaisir de recevoir sera supplanté par la fébrilité ». C’est la scène classique : l’enfant ouvre rapidement les cadeaux les uns après les autres, il lui est impossible de tous les apprécier simultanément, et il finira par ne pas prendre le temps de les découvrir, à l’exception de l’un ou l’autre. Fondamentalement, « les parents doivent partager le plaisir de la découverte et s’assurer que les cadeaux soient variés et associés à des sphères différentes du développement de l’enfant ». Et un dernier point : il est aussi important de lui apprendre à recevoir qu’à donner…


publié le : 07/05/2019 , mis à jour le 21/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci