Pédaler en sens inverse : un excellent exercice

Dernière mise à jour: août 2015 | 9551 visites
123-p-fitness-fiets-170-7.jpg

news Des séquences de pédalage en sens inverse pendant les exercices sur un vélo stationnaire font mieux travailler le cœur et certains muscles.

Ces chercheurs américains ne conseillent pas d’adopter systématiquement ce mouvement, mais ils considèrent que lors de l’entraînement, il peut être intéressant de combiner le pédalage vers l’avant et vers l’arrière. Ils ont constaté cela en réalisant des tests avec des hommes et des femmes installés sur un vélo stationnaire, de type position semi-allongée (jambes tendues, dos à la verticale). Pendant les exercices, plusieurs paramètres ont été analysés : la fréquence cardiaque, la consommation d’oxygène, ainsi encore que l’effort musculaire. Les séquences de pédalage ont été alternées (vers l’avant, vers l’arrière, puis vers l’avant, etc.), avec des pauses régulières.

Que constate-t-on ? D’abord, que le fait de pédaler en sens inverse fait plus travailler le cœur (la fréquence cardiaque est augmentée), conduit à consommer plus d’oxygène, tout en brûlant plus de calories. Ensuite, sur le plan musculaire, les quadriceps (muscles à l’avant des cuisses) sont davantage sollicités, ce qui n’est pas le cas – de manière suffisamment significative - des autres muscles de la jambe (mollets, arrière des cuisses…). Et ces observations valent autant pour les participants masculins que féminins.

La recommandation n’incite pas à pédaler dorénavant et systématiquement en sens inverse, mais ces spécialistes du sport estiment qu’intercaler ces séquences dans sa pratique habituelle peut être bénéfique.

Source: American Council on Exercise (www.acefitness.org)
publié le : 06/08/2015 , mis à jour le 05/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci