La poignée de main, un bon indicateur de l’état de santé

Dernière mise à jour: juillet 2015 | 6847 visites
123-p-hand-handdruk-170-7.jpg

news La force de la poignée de main, et plus précisément une baisse de puissance, pourrait être le signe d’un état de santé qui décline.

Ces chercheurs canadiens (université McMaster) ont réalisé une étude de très large envergure, puisqu’elle a concerné quelque 140.000 personnes âgées de 35 à 70 ans, originaires de dix-sept pays. Elles ont été suivies pendant plusieurs années. Au début, et ensuite périodiquement, des tests ont permis de déterminer la force maximale de leur poignée de main par le recours à un dynamomètre de poignée (l’appareil mesure la puissance du serrage).

Les chercheurs ont observé que la faiblesse de la poignée est corrélée à une augmentation « significative » du risque de souffrir de pathologies comme le diabète ou une maladie cardiovasculaire, d’un infarctus du myocarde ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et de décès prématuré. De fait, c’est plus la perte de force que la puissance en tant que telle qui doit être considérée comme un signe, alors qu’il est nécessaire d’interpréter cette indication en tenant compte d’autres facteurs de diminution de la force musculaire, et on pense en particulier à l’âge.

Ceci étant, ajoutent les auteurs de cette étude, « la perte de force de préhension pourrait constituer un test simple pour évaluer l’état de santé - notamment cardiovasculaire - et le cas échéant pour entreprendre des évaluations plus approfondies ».

Source: The Lancet (www.thelancet.com)
publié le : 13/07/2015 , mis à jour le 12/07/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci