Dépression : l’intérêt de la vitamine B

Dernière mise à jour: février 2015 | 10027 visites
psyche-vr-triestig-170_400_10.jpg

news Pour traiter la dépression, il pourrait être utile d’associer la vitamine B aux médicaments antidépresseurs.

Comme le rappelle le Dr Alain Cohen (Journal international de médecine), une série de recherches antérieures incitent à penser que des vitamines du groupe B – B6, B12, acide folique (B9) –, et plus exactement les carences, pourraient intervenir dans les mécanismes conduisant à la dépression. Une équipe australienne (University of Western Australia) a cherché à déterminer l’intérêt thérapeutique de l’adjonction quotidienne de ces vitamines à un médicament antidépresseur de référence (un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine – ISRS).

Deux groupes de patients souffrant de dépression majeure ont été constitués, les uns avec un supplément de ces trois vitamines B, les autres sans. Les chercheurs ont évalué les taux de rémission à 12, 26 et 52 semaines. Résultat : si l’ajout des vitamines ne paraît pas augmenter de manière significative l’efficacité du traitement antidépresseur à douze semaines, elles semblent toutefois « renforcer et soutenir » la réponse à ce traitement dans la durée (en termes de rechutes).

Si d’autres travaux doivent confirmer ces observations, les auteurs estiment que « l’adjonction de vitamines du groupe B aux traitements antidépresseurs éprouvés pourrait constituer une stratégie sûre et peu coûteuse pour mieux gérer la dépression chez les adultes d’âge moyen ou plus âgés ».

Source: British Journal of Psychiatry (http://bjp.rcpsych.org)
publié le : 20/02/2015 , mis à jour le 19/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci