Allergie : le syndrome du sapin de Noël

Dernière mise à jour: décembre 2015 | 17294 visites
123-p-kerstboom-feest-170-2.jpg

news Peu connue et pourtant bien réelle : l’allergie à l’arbre de Noël déclenche tous les symptômes du rhume des foins en plein mois de décembre.

Peut-être en avez souffert sans avoir fait le rapprochement. Signes respiratoires (nez bouché, nez qui coule, toux, essoufflement…), symptômes oculaires (conjonctivite, yeux irrités, larmoiement….), troubles généraux (fatigue, douleurs thoraciques, problèmes de sommeil…) : le syndrome du sapin de Noël regroupe les manifestations caractéristiques de la rhinite allergique.

En cause, explique Le Quotidien du Médecin : les moisissures qui colonisent l’arbre pendant son développement en plein air. Une fois placé dans le salon, les moisissures se développent dans cet environnement propice et les spores colonisent l’air ambiant. Pour les personnes sensibles, c’est la phase critique. Notons qu’une réaction allergique peut aussi être associée aux produits de conservation aspergés sur les sapins ou à la neige artificielle dont on les recouvre.

En cas de fragilité (asthme, eczéma sévère, allergie aux résines, aux moisissures, aux pollens de Pinacées – pins, épicéas, mélèzes, et bien sûr sapins), la solution la plus évidente et la plus radicale consiste à bannir de son intérieur le sapin de Noël naturel, et le cas échéant à choisir un sapin artificiel. Sinon, un allergologue, cité par Le Quotidien du Médecin, suggère de rincer le sapin à grande eau et de le laisser sécher à l’extérieur, et ensuite de le placer dans un endroit où les personnes sensibles n’y seront pas exposées directement. C’est compliqué, mais il n’y a pas beaucoup d’autres choix…


publié le : 09/12/2015 , mis à jour le 11/12/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci