Le chou chinois : une mine de calcium

Dernière mise à jour: février 2015 | 6521 visites
123-p-chinese-kool-170-1.jpg

news Le chou chinois est très riche en calcium et hypocalorique. Quelles sont ses valeurs nutritionnelles ? Et comment le conserver ?

On recense une trentaine de variétés de choux chinois, dont les deux plus connues, chez nous, sont le pe-tsaï et le bok choy, voisines l'une de l'autre.

• Des recherches ont montré qu’une consommation régulière de chou chinois pourrait contribuer à prévenir plusieurs types de cancer (poumon, pancréas, ovaire et rein).

• Le chou chinois contient des quantités importantes de caroténoïdes, en particulier du bêta-carotène, aux propriétés antioxydantes. Les concentrations sont cependant plus faible (de moitié) que dans la carotte.

• Il s'agit de l’un des légumes qui contient le plus de calcium biodisponible, que l’organisme peut aisément absorber et utiliser : 54% contre 32% pour le lait, par exemple. En raison de cette caractéristique, il est notamment indiqué pour les personnes souffrant d'intolérance au lactose.

• Bouilli, c'est une excellente source de vitamine A, B2, B6 et C, de potassium, de fer et de manganèse.

Il est très faiblement calorique : 12 kcal/100 g pour le légume cru et 20 kcal/100 g lorsqu'il a été bouilli.

• Sa richesse en eau lui confère un pouvoir rassasiant élevé.

Sa haute teneur en fibres est intéressante et peut aider en cas de constipation (passagère ou chronique), sachant toutefois que sa consommation devra être limitée pour les patients présentant un côlon irritable.

Comment le conserver ?

Il peut être gardé au réfrigérateur pendant deux semaines. Pour les salades, il est préférable de le manger dans les quatre ou cinq jours après l'achat. Pour le congeler, il faut auparavant blanchir ses feuilles pendant deux ou trois minutes, les couper en fines lamelles et les rafraîchir dans de l’eau glacée. Placez ensuite le tout dans des sacs ou des boîtes de congélation.

Comment le servir ?

Cru, bouilli, émincé dans une omelette, en lanières au wok, dans des plats de pâtes ou de riz, pour accompagner la volaille et les scampis, tout simplement revenu dans un peu d'huile d'olive, ainsi évidemment que dans des recettes asiatiques.


publié le : 20/02/2015 , mis à jour le 19/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci