Pesticides : les lieux publics mieux protégés

Dernière mise à jour: février 2015 | 2341 visites
123-leefm-sproeien-pesticid-170-10.jpg

news Depuis le 1er janvier 2015, en Belgique, il est interdit d'utiliser des pesticides sur la voie publique et dans une série d'espaces publics. Qu'en est-il concrètement ?

Concernant les espaces accessibles au public, on mentionnera les écoles, les hôpitaux ou encore les crèches, dont les plaines de jeu, les cours de récréation, les parkings ou les jardins doivent être exempts de pesticides.

Par pesticides, il faut entendre les biocides, les fongicides, les insecticides, les algicides (algues) et les rotenticides (rongeurs).

La section de trottoir devant une habitation ou un garage est un espace public et donc aussi soumise à cette nouvelle réglementation. Et ceci que l'entretien soit assuré par le propriétaire du bien, son occupant ou une société de gérance ou de nettoyage.

Pour les terrains de sport privés, les domaines récréatifs privés et les terrains privés (usine, entreprise) de plus de 200 m2, une utilisation prudente des pesticides est requise. Les solutions non chimiques sont vivement recommandées (pour désherber, par exemple).

• Il est également interdit d'utiliser des pesticides dans une zone qui se trouve aux abords immédiats d'une source d'eau (puits, étang, ruisseau, rivière...) ou à proximité d'une nappe phréatique destinée à la distribution d'eau potable.

Les particuliers doivent utiliser les pesticides en suivant scrupuleusement les recommandations mentionnées sur l'emballage. Les produits devront impérativement être des biocides certifiés par les autorités fédérales (herbicides ou désherbants reconnus pour un usage exclusivement privé et reconnaissables à la lettre G qui figure dans le numéro d'identification).


publié le : 17/02/2015 , mis à jour le 16/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci