Le stérilet en contraception d’urgence

Dernière mise à jour: novembre 2014 | 3901 visites
afb-ac-hand-spiraal-06.jpeg

news Pour une femme en demande d’une contraception d’urgence, la pose d’un dispositif intra-utérin est un bon choix lorsqu’elle dépasse un certain poids.

C’est ce qu’indique la revue médicale Prescrire. Classiquement, les médicaments (pilule du lendemain) prescrits dans ces circonstances sont le lévonorgestrel et l’ulipristal, à prendre dans les quatre ou cinq jours qui suivent le rapport sexuel. Selon certaines études, indique Prescrire, il existerait une diminution de l’efficacité de ces recours chez les femmes dont le poids atteint ou dépasse les 75 kilos. D’autres études n’ont pas montré ce risque, et l’Agence européenne du médicament (EMA) a d’ailleurs considéré que globalement, les preuves étaient insuffisantes.

« En pratique », poursuit Prescrire, « l’efficacité en contraception d’urgence d’une prise unique de lévonorgestrel ou d’ulipristal est peut-être moindre en cas d’obésité, voire de simple surpoids. Le plus raisonnable est donc d’avertir les femmes dans cette situation, et de leur proposer, quand cela est possible, la pose dans les cinq jours d’un dispositif intra-utérin en cuivre. Aucun élément ne fait supposer une diminution de son efficacité en cas d’excès de poids. Cette option a en outre l’avantage de cumuler contraception postcoïtale et contraception au long cours ».


publié le : 27/11/2014 , mis à jour le 26/11/2014
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci