Connaissez-vous les vertus santé du potiron ?

Dernière mise à jour: août 2016 | 36537 visites
123-pompoen-170-11.jpg

news Le potiron, une plante originaire d'Amérique du Sud, présente de très intéressants bienfaits pour la santé, qu'il s'agisse de sa chair ou de ses graines.

Les potirons se récoltent à complète maturité et se consomment généralement cuits, encore que d'aucuns les apprécient crus. La saison s'étend d'octobre à janvier.

Hypocaloriques et concentrés en micronutriments, on peut les préparer de très nombreuses manières, comme légume ou comme dessert : en soupe, en purée, en gratin, en tarte, en tourte, en confiture...

Le potiron est naturellement riche en ß-carotène et sa densité nutritionnelle élevée en fait un légume privilégié dans le cadre de la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires. La consommation de 150 à 200 g permet de couvrir la totalité des besoins quotidiens en provitamine A (important pour les adolescents, les femmes enceintes et celles qui allaitent, puisque leurs besoins en provitamine A sont les plus élevés). Une portion de potiron couvre un tiers des apports quotidiens recommandés en carotènes.

Un aliment très peu calorique


Les graines peuvent être consommées séchées ou grillées. On en tire d'ailleurs une huile très appréciée, notamment contre le cholestérol. Elles sont utiles dans le traitement de maladies touchant les reins, la prostate ou la vésicule biliaire, et pour se débarrasser d'un ver solitaire. Elles sont riches en protéines, potassium, magnésium, zinc, fer et acides gras essentiels.

Composé à 95% d'eau, le potiron est faiblement calorique (20 kcal pour 100 g). Ce partenaire idéal des régimes est par ailleurs très efficace dans la prévention des calculs rénaux.

Riche en potassium (323 mg pour 100 g), il est excellent pour la régulation de la pression artérielle et la transmission de l'influx nerveux au cerveau. En raison de sa faible teneur en sodium, il s'intègre parfaitement dans un régime pauvre en sel. Enfin, sa forte concentration en fibres favorise le transit intestinal.

Source: B. Simon
publié le : 17/10/2015 , mis à jour le 11/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci