ad

Un enfant aime avant tout ce qui est bon, pas ce qui est sain

Dernière mise à jour: septembre 2014 | 2977 visites
kind-eten-menu-gezond-170_400_09.jpg

news Insister sur les effets bénéfiques pour la santé d’un aliment n’incite pas les jeunes enfants à en manger.

« Avale tes carottes, c’est bon pour tes yeux », « Finis tes épinards, tu deviendras plus costaud », « Mange ton poisson, tu seras encore plus intelligent » : mauvaise idée ? Beaucoup de parents devraient revoir leur stratégie de motivation de leur enfant, explique ce spécialiste de l’université de Chicago.

Au terme d’une série de tests réalisés avec des enfants d’âge préscolaire, il considère en effet que l'approche « bon pour la santé » aboutit au résultat contraire de celui espéré par les parents : l’enfant va rechigner à manger. Pourquoi ? Pour faire court, parce que dans son esprit, la nourriture ne peut pas être à la fois savoureuse et bénéfique pour la santé, et en tout cas faire référence à l'un et à l'autre brouille le message.

Autrement dit, poursuit le chercheur américain, les parents ont tout intérêt à insister sur le goût et sur le plaisir ou à la limite ne rien dire du tout. On parle ici des très jeunes enfants, et les choses peuvent changer lorsqu’ils avancent en âge. Par ailleurs, le fait de taire les bienfaits pour la santé ne garantit évidemment pas que l’enfant se précipitera sur ses légumes. Mais apparemment, cela compliquerait moins la tâche.

Source: Journal of Consumer Research (www.ejcr.org)
publié le : 09/09/2014 , mis à jour le 08/09/2014
ad
pub