ad

Nos dents ont rétréci : pourquoi est-ce étonnant ?

Dernière mise à jour: juillet 2014 | 6252 visites
123-rx-tanden-kaak-170_10.jpg

news Le genre Homo présente une particularité unique : pendant son évolution, la taille de ses dents a diminué à mesure que le volume de son cerveau a augmenté.

Nous sommes les seuls primates dans ce cas, indiquent ces spécialistes de l’université de Grenade. Ils parlent de « paradoxe évolutif », qui s’est maintenu tout au long des quelque 2,5 millions d’années qui nous séparent de l’apparition du genre Homo, l’être humain (Homo sapiens) en étant le dernier représentant.

Pourquoi un paradoxe ? Parce que l’augmentation du volume du cerveau s’accompagne d’un accroissement des besoins métaboliques. Et pour y faire face, la nourriture doit être assimilée avec une efficacité optimale : dans ce contexte, les dents jouent un rôle crucial, en réduisant les aliments en petites particules qui seront plus aisément digérées. On peut donc en déduire que plus elles sont grandes et massives, plus cette tâche de mastication et de broyage est facilitée. Mais cela ne s’est pas passé comme ça pour nous.

Elément crucial : le régime alimentaire


L’un des chercheurs poursuit : « Il était connu que tout au long de l’évolution des humains, les dents ont diminué de taille et le cerveau a augmenté de volume. Mais nous avons déterminé qu’il s’agit de deux tendances évolutives opposées qui sont liées depuis 2,5 millions d’années, lorsque sont apparus les premiers représentants de notre propre lignée, le genre Homo ».

L’une des clés de ce processus est liée à un changement crucial dans le régime alimentaire, avec l’inclusion d’une quantité majeure d’aliments d’origine animale et leur teneur en protéines, en graisses et en oligoéléments, autant de combustibles précieux pour le cerveau. Des modifications génétiques sont intervenues, concernant en particulier le développement de la structure mandibulaire et temporale, avec une configuration qui libère de l’espace pour la boîte crânienne. On ajoutera que ce cerveau de plus en plus performant a permis des développements techniques qui ont à leur tour influé sur la qualité du régime alimentaire, et indirectement sur la taille des dents.

Source: BioMed Research International (www.hindawi.com/journals/bm)
publié le : 04/07/2014 , mis à jour le 03/07/2014
ad
pub