ad

Comment apprendre à un enfant à ranger ses affaires

Dernière mise à jour: août 2015 | 12930 visites
Dans cet article
Comment apprendre à un enfant à ranger ses affaires

dossier Comment réagir lorsque les jouets sont éparpillés partout dans le living, lorsque l'enfant ne veut pas ranger sa chambre, lorsqu'il laisse traîner ses vêtements, ses chaussures ou son linge sale ?

Ce scénario se produit quotidiennement dans de nombreuses familles. Une préoccupation constante pour les parents, menacés par la crise de nerfs, et une source de conflits et de querelles incessantes.

Comment apprendre à un enfant à ranger ses affaires ?

Apprendre dès le plus jeune âge

Un enfant n’est jamais trop petit pour aider. Dès son plus jeune âge, il faut lui confier des tâches à sa portée, lui apprendre à respecter la propreté, le rangement, ainsi que les affaires et les espaces des uns et des autres.

Comment faire ?


• Depuis tout petit, il faut l'inciter à ranger ses peluches et ses jouets. Instaurez une sorte de rituel : ceci se fera juste avant de se mettre au lit, par exemple.

• Montrez-lui à plusieurs reprises comment il doit s'y prendre.

• Déléguez.

• Encouragez-le et surtout ne finissez pas le rangement à sa place (il aura alors très vite compris).

• N’ordonnez pas. Procédez calmement, gentiment, comme si c’était un jeu, une partie de cache-cache...

• Placez un coffre à jouets dans sa chambre ou des bacs de rangement à sa taille, avec des petits dessins ou des couleurs différentes selon leur usage : rouge pour les petites voitures, bleu pour les peluches, vert pour les blocs de construction...

• Félicitez-le, récompensez-le, encouragez-le, motivez-le.

Confier des responsabilités

123-kinderen-spelen-kleur-blokken-170_02.jpg
C'est vers l’âge de 6 ans, lorsqu’il entre en première primaire, qu'il vous sera le plus facile de confier des tâches bien spécifiques à votre enfant.

La marche à suivre


• Présentez-lui cela comme si vous l’investissiez d’une mission importante. Montrez-lui que vous avez confiance, que vous ne doutez pas qu'il la mènera à bien.

• Demandez-lui de ranger sa chambre une fois par semaine. Fixez un jour précis : pas question de reporter au lendemain.

• L'enthousiasme ne sera probablement pas au rendez-vous : personne n’aime ranger et surtout pas les enfants.

• Aidez-le au début, mais sans tout faire à sa place pour en finir au plus vite. Expliquez bien ce que vous souhaitez : ranger ne signifie pas cacher ses jouets en les entassant dans une armoire...

• Pendant que l’enfant range sa chambre, occupez-vous de la vôtre, cela l'incitera à prendre exemple. Prêtez-lui main forte de temps à autre. Vous pouvez agrémenter ces moments en écoutant un CD qu'il apprécie.

Ne soyez pas avare de félicitations. Peut-être parviendrez-vous à lui faire d'autres tâches dans la maison, en lui accordant évidemment le temps nécessaire pour qu'il puisse continuer à jouer.

Le cas des adolescents

Ttieners-3-verveeld-170_400_07.jpg
L’adolescence est une période où une certaine confusion règne dans la tête du jeune, et ceci vaut aussi côté rangement. Ils se sentent bien dans leur désordre. Tout ce qui est rangé, propre, net, avec une place bien déterminée, ce n'est pas leur tasse de thé.

Quelle attitude adopter?


• On peut fermer les yeux quelque temps, sans pour autant céder à tous leurs caprices : le linge sale doit se retrouver dans le panier à linge, la chambre doit être aérée, il doit y régner un minimum de propreté et le lit sera fait.

• Décider de procéder à un grand nettoyage sans son accord n'est pas une très bonne idée : l'ado n'appréciera pas du tout, surtout que vous avez pénétré dans son antre. Respecter son univers est nécessaire, mais il doit à son tour s'aligner sur les règles communes d'hygiène et de propreté, dans son espace comme dans ceux des autres membres de la famille.

• Sans lui donner l'impression de s'immiscer dans son intimité, l'objectif est d'en faire un allié. Les menaces ne servent pas à grand-chose. Il est important de trouver des solutions ensemble, de miser sur le compromis. Peut-être faudra-t-il taper souvent sur le clou, mais il devrait finir par comprendre. Ne fait-il pas preuve de discipline dans les activités qu'il apprécie (le sport, par exemple) ? Pourquoi pas à la maison ?

Chacun son rôle

123-kinderen-huisw-conc-mama-spelen-170_07.jpg
Tout le monde n’a pas la même conception de l’ordre et du rangement. Pour les uns, une pièce sera considérée en ordre là où d'autres y verront du désordre. De fait, cela peut générer de sérieux conflits familiaux.

Les conseils


• Définir les attentes et fixer le rôle de chacun : qui est responsable, et quand, des tâches de rangement ?

• Exprimer ses souhaits de manière concrète et précise : mettre les poupées dans le bac orange, par exemple.

• Chercher ensemble des solutions pratiques : l'enfant a peut-être envie de procéder d'une certaine manière, à certains moments plutôt qu'à d'autres...

• Ne pas imposer des séances de rangement trop fréquentes. Après tout, il ne faut pas verser dans l'obsessionnel.

Montrer l’exemple : les enfants aiment copier les adultes.

• Lui apprendre à n'utiliser que le nécessaire : pourquoi étaler tous ses jouets à terre plutôt que seulement ceux avec lesquels il compte effectivement s'amuser ? Il a envie de passer à autre chose ? Il range d'abord un jouet, puis il en sort un autre. Expliquez-lui que c'est à son avantage, puisque cela lui évitera la grosse corvée bien ennuyeuse à la fin de la journée.

Proposer des petits jeux : chronométrez qui de vous ou de lui a fini le plus vite de ranger une pièce. Et laissez le gagner, bien entendu.

• Complimentez l'enfant s’il prend l'initiative d'un rangement, même maladroit.



publié le : 10/10/2013 , mis à jour le 08/08/2015
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci