ad

Les spermatozoïdes s'endorment dans le sauna

Dernière mise à jour: mai 2013 | 7003 visites
123-p-sperma-170-5.jpg

news L’effet de la chaleur sur la qualité du sperme a déjà été clairement mis en évidence. Ici, c’est de l’influence du sauna qu’il s’agit.

L'étude a porté sur des hommes âgés en moyenne de 33 ans (précisons que ses résultats demandent à être confirmés sur une plus large échelle). Des chercheurs de l’université de Padoue (Italie) ont en fait souhaité démontrer à nouveau cet « l’effet température » sur la spermatogenèse.

Les volontaires, aux spermatozoïdes fringants à l’entame, ont suivi un programme de sauna finlandais (entre 80 et 90°C) à raison de deux séances hebdomadaires (quinze minutes chacune), pendant douze semaines. Une série de paramètres spécifiques ont été évalués après chaque sauna, à la fin du programme et trois mois plus tard : nombre, motilité et structure des spermatozoïdes, hormones sexuelles, volume du sperme…

Que constate-t-on ?

• Avant et après le passage dans le sauna, la température moyenne du scrotum augmente de 34°C à 37,5°C.
• Dans le même temps, le nombre et la motilité (vivacité) des spermatozoïdes baissent « significativement ».
• La situation revient progressivement à la normale après l’arrêt des séances.

Autrement dit, ces très fortes chaleurs agissent comme un anesthésiant. Rien de dramatique pour un homme dont le sperme ne présente pas d’altérations (dans le cas contraire, les pays nordiques, où le sauna est une véritable institution, seraient pour le moins dépeuplés), sachant néanmoins qu’en cas de souci, il est utile de tenir compte de cet élément. En insistant à nouveau, puisque c’est le fond de la question, sur l’importance de l’impact de la chaleur (vêtements moulants…) sur les paramètres spermatiques.

Source: Human Reproduction (http://humrep.oxfordjournal) via Santé Log
publié le : 30/05/2013 , mis à jour le 29/05/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci