Méningite : les enfants de fumeurs sont à haut risque

Dernière mise à jour: avril 2013 | 3440 visites
passief-roken-kind-2-170_400_01.jpg

news Le tabagisme passif à la maison double le risque pour un enfant d’être victime d’une infection massive à méningocoque.

Le méningocoque trouve place dans le rhinopharynx (à hauteur des fosses nasales). Environ 10% de la population est porteuse de cette bactérie, sans que cela prête forcément à conséquence. Toutefois, pour des raisons encore mal connues, certains vont développer une infection extrêmement sérieuse, la méningite aiguë.

Une méta-analyse réalisée par des chercheurs britanniques, qui se sont penchés sur les résultats de dix-huit études antérieures, indique que les enfants exposés au tabagisme parental courent un risque multiplié par deux de développer une infection invasive à méningocoque. Chez les mômes âgés de moins de 5 ans, la probabilité est encore plus élevée (2,5). Et le risque est trois fois supérieur en cas de tabagisme maternel durant la grossesse.

Selon les auteurs, cités par Le Quotidien du Médecin, l’un des mécanismes possibles tiendrait au fait que la fumée du tabac réduit les défenses naturelles de la muqueuse rhinopharyngée contre les agents infectieux. Une autre hypothèse, qui n’exclut pas la première, explique que les adultes fumeurs présentent un taux de portage important de méningocoques dans le rhinopharynx. En tout état de cause, et sachant les conséquences potentiellement dramatiques des méningites à méningocoque, le message à l’adresse des parents fumeurs est évident.


publié le : 15/04/2013 , mis à jour le 14/04/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci