Comment soulager un mal de gorge ?

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 29831 visites
123-verkhoud-keel-koorts-12-14.jpg

news Le mal de gorge est un symptôme typique d'une série d'infections hivernales. Quel comportement adopter ? Et quels sont les traitements ou les remèdes permettant de soulager la douleur qui peut être sévère, en particulier lorsqu'on avale ?

Boire en abondance. De l'eau plate bien entendu, mais également des boissons chaudes comme du potage, des tisanes (notamment au thym), des infusions aux fruits, du lait chaud, du chocolat chaud, du café, du thé avec du miel et du citron pour adoucir la gorge. Certaines boissons très froides, ainsi que les sorbets et les glaçons, peuvent atténuer la douleur lors de la déglutition.

• Ne vous laissez pas tenter par les boissons alcoolisées (style grog).

• Diluez une cuillerée à café de sel dans un verre d'eau chaude et pratiquez des gargarismes plusieurs fois par jour.

• Sucez des bonbons durs ou un glaçon afin d'activer la production de salive.

• Si la déglutition est pénible, optez pour des purées, des compotes, du flan, du pudding ou des boissons lactées.

• Ne vous exposez pas à des sources d'irritation de la gorge : ne fumez pas, ne fréquentez pas les endroits surchauffés, les espaces saturés de fumée de tabac et évitez d'élever la voix.

• S'il s'agit d'une laryngite, parlez le moins possible. Laissez votre voix au repos et contentez-vous de chuchoter.

Les médicaments

• Un antidouleur classique. Privilégiez le paracétamol. S'il n'est pas suffisamment efficace, passez à l'ibuprofène.

• Des pastilles au menthol, à l'eucalyptus, au miel ou encore aux plantes des montagnes adoucissent la gorge.

• Vous pouvez également anesthésier la gorge douloureuse avec des sprays, des pastilles ou des gélules à sucer.

• L'administration d'antibiotiques n'est généralement pas recommandée. Une antibiothérapie ne sera prescrite qu'en cas de risques manifestes de complications, en particulier chez les patients sous chimiothérapie, ceux souffrant d'une maladie cardiaque ou pulmonaire, ou dont le système immunitaire est affaibli.


publié le : 28/12/2016 , mis à jour le 27/12/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci