La sauge aux multiples bienfaits

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 5874 visites
123m-salie-planten-4-1-1.jpg

news La majorité des femmes souffrent de bouffées de chaleur en période de péri-ménopause. Des traitements hormonaux (médicaments) existent. Mais la nature fournit d'excellentes armes : le soja est un grand classique, mais il y aussi la sauge.

La sauge (salvia officinalis) est utilisée en phytothérapie depuis fort longtemps. On la qualifie souvent de remède universel ou de « plante de la femme ». Cette herbe dont le nom vient du latin salvare, qui signifie sauver, présente de nombreuses propriétés thérapeutiques.

Quelles propriétés ?

Parmi les composés actifs de la sauge, on compte des huiles éthériques, des bioflavonoïdes, des phytostérols et des tanins.

Ses effets bénéfiques sont principalement liés au fait qu’elle agit comme un tonique qui renforce le système nerveux. Elle présente ainsi des propriétés calmantes et préventives contre l'anxiété. De plus, elle tonifie les glandes surrénales. Et cette action est particulièrement intéressante, puisqu’après la ménopause, ces glandes continuent à sécréter des hormones qui sont transformées en œstrogènes dans les tissus gras.

Enfin, la sauge aide à rééquilibrer les mécanismes de contrôle de la température corporelle. Elle a donc aussi un effet régulateur sur la transpiration et aide à réduire la fréquence et la durée des bouffées de chaleur.

Comment l'utiliser ?

En infusion ou dissoute (une vingtaine de gouttes de teinture-mère à raison de deux ou trois fois par jour) dans un grand verre d'eau ou sous la forme de comprimés vendus en parapharmacie et en magasin bio.

Source: Barbara Simon
publié le : 25/12/2016 , mis à jour le 04/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci