Enfants et Internet : les résultats scolaires souffrent

Dernière mise à jour: décembre 2013
123-kind-comput-170_10.jpg

news Les enfants baignés dans l’univers numérique accusent des déficits en termes de concentration et de mémoire.

Auteur d’un livre sur le sujet, le Pr Manfred Spitzer, un psychiatre allemand, explique que « l’ordinateur prend en charge une part du travail mental traditionnel, ce qui peut nuire au développement de mécanismes importants, en particulier ceux intervenant dans la concentration et la mémorisation. » Et si les compétences informatiques acquises par les enfants ne sauraient être mesurées par le système scolaire traditionnel, il reste qu’une très large étude (portant sur quelque 300.000 élèves âgés de 15 ans) montre que les jeunes les plus férus d’ordinateur sont aussi ceux qui affichent – en moyenne ! – des résultats scolaires moins favorables.

Des travaux similaires ont été conduits auprès d’étudiants universitaires, avec la mise en évidence de faiblesses en termes de logique argumentative, de capacité de compréhension et de synthèse d’un texte, et de faculté de concentration prolongée. Comme si le processus de « zapping » (transfert rapide entre une multitude d’informations, chacune ayant été peu ou mal intégrée), spécifique en particulier à Internet, modulait durablement le fonctionnement cérébral, et engendrait, notamment, des troubles de l’attention.

Le spécialiste considère qu’il est indispensable d’organiser des nouveaux modes d’apprentissage pour les « enfants du numérique », qui tiennent compte de ces réalités et qui compensent les déficits qu’elle engendre. Un vaste chantier…

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram