Le rat-taupe détient-il le secret de la longévité ?

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 2870 visites
dieren-naakte-rat-170_09.jpg

news Le rat-taupe nu (ou hétérocéphale) est un rongeur hors du commun, par sa longévité et sa résistance aux maladies. Offrira-t-il à l’homme le secret de la longévité en bonne santé ?

Les scientifiques étudient cette espèce, originaire d’Afrique de l’Est, depuis longtemps déjà. Pour deux raisons majeures : le rat-taupe nu peut vivre jusqu’à l’âge de 30 ans, ce qui est absolument exceptionnel, unique, pour un rongeur ; alors qu’il semble totalement protégé contre le cancer. Et lorsqu’il vieillit, le rat-taupe nu ne paraît pas affecté par le poids des ans, singulièrement en ce qui concerne le fonctionnement de son cerveau. Il reste alerte, en somme.

Une équipe israélienne (université de Tel Aviv), en collaboration avec des confrères américains, a exploré de plus près les caractéristiques biologiques et génétiques de cet animal étonnant. Et il est apparu qu’il produisait des quantités extrêmement élevées d’une protéine baptisée NRG-1, présente en grandes concentrations dans le cervelet du rat-taupe nu tout au long de son existence. Des recherches encore plus poussées, avec comparaison avec d’autres familles de rongeurs (souris, hamster…), ont révélé que l’association entre la durée de vie et les niveaux de NRG-1 était très particulière au rat-taupe nu. D’où cette question, évidemment : dans quelle mesure la protéine NRG-1 pourrait-elle bénéficier à l’être humain ? Cela doit faire l’objet de bien d’autres travaux.

Ces recherches ont été détaillées dans la revue « Aging Cell ».


publié le : 07/10/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci