Douleur du parent, anxiété de l’enfant

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 2971 visites
psych-kind-angst-school-170_400_02.jpg

news Les enfants de parents souffrant de douleurs chroniques sont bien davantage exposés aux troubles anxieux et dépressifs.

Et sachant cela, il conviendrait de leur accorder un suivi spécifique. Une équipe norvégienne a exploré des données issues d’une vaste étude de population, pour en extraire celles concernant quelque trois mille adolescents (âgés de 13 à 19 ans). Les parents (le père, la mère ou les deux) de la moitié d’entre eux souffraient de douleurs chroniques. Les autres jeunes ont composé le groupe de comparaison. Deux observations importantes sont à retenir, indique le Dr Gérard Loeb (JIM).

• Quand les deux parents souffrent de douleurs chroniques, on note un risque sensiblement accru, tant chez les filles que chez les garçons, de troubles anxieux et dépressifs.
• Les filles s’exposent à un risque accru de problèmes de comportement à l’école en cas de douleurs chroniques affectant leur maman.

Ces résultats (publiés dans la revue « Pain ») persistent après ajustement des éléments confondants, ce qui signifie que la présence de douleurs parentales chroniques est, en soi, un facteur de risque majeur pour l’enfant. « L’importance de la population concernée et sa représentativité confèrent à cette étude une valeur suffisante pour inciter à entreprendre d’autres travaux sur ce thème », souligne le Dr Loeb. Nous ajouterons qu’elle devrait susciter, dès à présent, des mesures d’accompagnement.


publié le : 29/10/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci