Le couple : une affaire de gènes

Dernière mise à jour: octobre 2012
123-afb-dna-genen-170_09.jpg

news Des chercheurs ont identifié des gènes et des fonctions biologiques qui interviennent dans la formation du couple.

Cette équipe du CNRS (Centre national français de la recherche scientifique) a passé au crible les génomes de trois populations, d’origine africaine, européenne-américaine et mexicaine, afin d’identifier des tendances significative de ressemblance ou de dissemblance entre les conjoints.

Comme l’explique Santé Log, « les chercheurs ont en particulier testé, pour chaque gène, si les couples mariés étaient plus ou moins proches qu’attendu par hasard, et si cet excès de différence/ressemblance était extrême par rapport au reste du génome ». Et ils sont ainsi parvenus à « identifier des gènes et des fonctions biologiques qui peuvent influer sur la formations du couple, dont des gènes impliqués non seulement dans des traits physiques, mais aussi dans l’immunité et le comportement ».

Les spécialistes souhaitent à présent élargir leur champ d’études afin de mieux comprendre la diversité génomique humaine et son évolution.

Ces données ont été publiées dans la revue « Molecular Ecology ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.