Les talons hauts raccourcissent les mollets !

Dernière mise à jour: avril 2012
roze-schoenen-150.jpg

news Le port de talons hauts agit intensément sur les structures musculaires des jambes, et modifie la façon de marcher, même après avoir retiré ses chaussures.

Cela ne surprendra personne : marcher régulièrement avec des talons hauts génère une fatigue musculaire importante. Des chercheurs finlandais (université de Jyvaskyla) ont entrepris de décortiquer, avec une grande précision, les mécanismes qui entrent en jeu.

Pour cela, ils ont examiné, à l’aide d’outils sophistiqués, la manière dont marchaient des femmes adeptes de longue date des talons hauts, par rapport à d’autres qui n’en portent que rarement. Ils ont constaté que les « principes de base » de la marche n’étaient plus respectés dans le groupe « talons hauts », avec des foulées plus courtes, un travail beaucoup plus intense des muscles et des tendons, ou encore un… raccourcissement des muscles du mollet, sous pression constante. Des particularités que l’on identifie aussi, encore que dans une moindre mesure, lorsque ces femmes marchent sans talons hauts (pieds nus ou en portant d’autres types de chaussures). Au-delà de la fatigue et des douleurs musculaires, le coordinateur de ces travaux, le Dr Neil Cronin, insiste aussi sur le fait que les talons hauts peuvent être sources de blessures.

En pratique, poursuit-il dans le « Journal of Applied Physiology », il recommande d’alterner les modèles de chaussures, et idéalement de ne porter des talons hauts que très occasionnellement.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram